Exposition Proof : Digital Projection redonne vie à l’histoire

Univers, Muséographie // jeudi, 31 janvier 2019 // Rédigé par Stephan Faudeux

Les Deichtorhallen d’Hambourg, qui comptent parmi les plus grands centres d’exposition dédiés à l’art contemporain et à la photographie en Europe, sont réputés pour la qualité de leurs expositions et leurs milliers de visiteurs qui viennent du monde entier. De février à mai 2018, ils ont accueilli Proof, une exposition phare rassemblant les œuvres de trois artistes majeurs qui nous emmène du XVIIIe au XXIe siècles sur trois continents. Sur le plan technologique, ce voyage dans le temps et dans l’espace a été rendu possible par les vidéoprojecteurs E-Visions Laser 10K de Digital Projection, qui ont joué un rôle essentiel dans son exécution percutante.

 

Proof a été accueillie par Kate Fowle, curatrice en chef au Garage Museum of Contemporary Art de Moscou, en collaboration avec Robert Longo, dont les propres œuvres figurent dans l’exposition aux côtés de celles de l’artiste espagnol Francisco Goya et du réalisateur de films russe Sergeï Eisenstein.

Installé à New York, l’artiste Robert Longo explore des questions contemporaines brûlantes telles que le terrorisme, les mouvements de réfugiés, les guerres modernes et les symboles du pouvoir dans des dessins d’une taille pouvant atteindre jusqu’à 7,5 mètres.

Dans le cadre de Proof, son travail a été associé aux œuvres de Sergeï Eisenstein (1898 - 1948), qui s’est penché sur l’histoire russe dans des films classiques tels que Le Cuirassé Potemkine (1925) et Ivan le Terrible (1945) et de Francisco Goya (1746 - 1828), qui a choisi la gravure pour une série d’œuvres livrant une critique de la société et de troublantes images de guerre.

 

Ivo Schob, directeur technique aux Deichtorhallen, chargé de superviser la gestion du lieu et l’installation de toutes les nouvelles expositions, décrit le rôle central de la projection dans Proof : « Toute l’exposition conçue par K. Fowle et R. Longo s’articule autour de la projection. En ralentissant les sept films principaux de Sergeï Eisenstein à 1 % de leur vitesse normale, l’attention des visiteurs a été attirée par l’esthétique très particulière de sa réalisation. »

« Diffusés au format 4/3 et projetés côte à côte sur les 45 mètres de mur arrière de l’exposition, les films ont été passés en version extrêmement ralentie : chaque image s’affichait pendant six secondes, transmise par un Mac Mini et intégrée dans un réseau distinct qui constituait une pièce maîtresse de l’exposition, créant ainsi une expérience véritablement unique pour les visiteurs », ajoute Ivo Schob.

« Avec le format de présentation 4/3, les zones noires de l’image 16/10 devaient être absolument noires : lorsque nous avons testé le vidéoprojecteur E-Vision Laser 10K, il s’est révélé être l’outil le mieux adapté au résultat que nous souhaitions obtenir. »

 

Etha International GmbH & Co. KG, le partenaire évènementiel allemand de Digital Projection, a fourni les vidéoprojecteurs laser au chef de projet Frank Zahn, collaborateur de la société audiovisuelle locale Musik- und Soundservice Schwerin, qui a intégré les projecteurs. Outre les performances du produit, Etha a sélectionné l’E-Vision Laser 10K car c’était l’un des seuls vidéoprojecteurs permettant l’installation, grâce à un ajustement horizontal très large, couplé à un zoom d’une largeur 80,75 - 0.93:1.

Andreas Voss, directeur des ventes pour l’Allemagne, la Suisse et l’Autriche, poursuit : « Un total de sept vidéoprojecteurs E-Vision Laser 10K a été utilisé pour cette exposition. Doté de la technologie Dynamic Black, l’E-Vision Laser 10K peut se vanter d’un rapport de contraste de 10 000:1, ainsi que d’un puissant traitement colorimétrique. Ce projecteur est idéal pour les entreprises et les lieux artistiques tels que les Deichtorhallen qui bénéficient d’une grande luminosité ambiante, car ils offrent un contenu avec des couleurs saturées, des images lumineuses et le détail indispensable dans les zones sombres, qui étaient une nécessité pour cette exposition. »

 

Un seul vidéoprojecteur laser DLP, l’E-Vision 10K, convient aux écrans de moyenne et de grande taille et peut produire jusqu’à 20 000 heures d’éclairage avec une puissance de 10 500 lumens ISO issue d’une source de lumière SSL. Le vidéoprojecteur n’a nécessité aucun entretien et son coût a été réduit.

Ivo Schob conclut : « Nous avons été très satisfaits des performances des vidéoprojecteurs E-Vision Laser 10K, qui offrent une remarquable dynamique et d’excellentes “zones noires”. Ils se sont révélés parfaitement adaptés à nos besoins esthétiques et ont démontré leur fiabilité. Sur le plan du fonctionnement, ils se sont également démarqués par leur facilité d’utilisation grâce à des menus clairs et intuitifs. »

 

« Ces vidéoprojecteurs ont joué un rôle prépondérant dans le succès de l’exposition, qui a reçu un excellent accueil. Les visiteurs n’ont pas tari d’éloges sur les projections, en particulier sur leur grande taille et leur qualité. On ne pouvait guère attendre de meilleur retour du public. À l’avenir, nous referons appel à Digital Projection sans hésitation pour n’importe quelle installation de projection à grande échelle. »

 

Article paru pour la première fois dans Sonovision #13, p.24/25. Abonnez-vous à Sonovision (4 numéros/an + 1 Hors-Série) pour accéder à nos articles dans leur totalité dès la sortie du magazine.

btn webtv

Dossier à la une

  • ©DR

    Le Pavillon et la formation par la VR et l'AR

    jeudi, 14 février 2019 // Rédigé par Sebastien Lefebvre
    Situé au centre de Paris, le Pavillon est l’un des rares lieux dédiés aux entreprises pour la formation via la réalité virtuelle. Ouvert depuis novembre 2017, cet espace propose une mise à disposition de toutes les technologies de visualisation VR. Il a déjà accueilli 100 évènements et abordé plus de 500 cas de formations via la...

Dernières news / coups de coeur

SONOVISION PREMIUM PARTNERS

Pas d'éléments trouvés.
Retour en haut de page
Copyright 2011-2019 Génération Numérique. Tous droits réservés sitemap