Un mapping raconte l’histoire du Concorde au musée Aerospace Bristol

Univers, Muséographie // mercredi, 28 novembre 2018 // Rédigé par Sébastien Lefebvre

Capable de voler à plus de deux fois la vitesse du son et d’atteindre une altitude de 18 300 mètres, le célèbre avion de ligne Concorde pouvait traverser l’Atlantique en moins de trois heures. L’Alpha Foxtrot, le dernier des 20 avions supersoniques à avoir été construit et le dernier à voler, a décollé pour la première fois en 1979.

Après avoir atterri pour la dernière fois à l’aérodrome de Filton en novembre 2003, l’avion emblématique est resté sur place jusqu’en 2017, quand des ingénieurs de British Airways et d’Airbus l’ont soigneusement remorqué pour l’installer dans un nouveau hangar construit à cet effet au musée Aerospace Bristol. Aujourd’hui, il occupe une place de choix dans ce hangar et constitue l’attraction phare du musée. La société de production créative Projection Artworks a été chargée par le concepteur d’expositions Event de faire honneur à cette prouesse technique en racontant l’histoire immersive de l’un des avions les plus incroyables de notre époque.

 

Dans le cadre du projet du musée s’élevant à 21 millions d’euros, Projection Artworks a choisi d’utiliser quatre projecteurs laser Christie D13WU-HS pour raconter l’histoire de l’Alpha Foxtrot sous la forme d’un mapping unique en son genre. Un contenu personnalisé combinant des images emblématiques avec des entretiens exclusifs et des effets graphiques est mappé sur le flanc droit du fuselage avant pour embarquer les visiteurs dans le passé légendaire du Concorde. Cette animation de 12 minutes est composée de six parties distinctes, allant de la conception initiale du Concorde aux subtilités techniques du moteur, en passant par des photos de célébrités telles que Joan Collins, George Harrison et Andy Warhol à bord de l’avion, ainsi que l’iconographie de l’Union Jack, les trajectoires de vol et des images radiographiques de cet avion légendaire. Un enregistrement audio complète cette expérience : des commentaires d’ingénieurs, de pilotes et de stewards qui ont travaillé à bord de l’avion donnent vie à cet exemple moderne d’excellence aéronautique. 

 

Nous avons créé trois chapitres de contenu pour cette animation ; le premier porte sur la construction du Concorde, a déclaré Gavin MacArthur, directeur artistique de Projection Artworks. Notre objectif était de raconter son histoire et de montrer la complexité de ce projet, ainsi que la prouesse technique qu’il représente. C’est un exploit qu’une équipe de Filton ait relevé le défi avec succès, et nous voulions que cette exposition témoigne de cette réussite. Le deuxième chapitre porte sur la conception technique. Il y a eu de nombreux obstacles techniques à surmonter, et tout a été réalisé en partant de zéro. Du système de refroidissement à l’alimentation, il a fallu concevoir et tester un grand nombre de pièces. Le troisième et dernier chapitre porte sur le ressenti des personnes impliquées. Les pilotes, les ingénieurs et les personnes qui les ont construits, tous ont un lien affectif avec ces avions, et c’est un aspect central de ce projet. Dans ce hangar, le Concorde est la pièce maîtresse ; c’est le héros, et c’est ce sur quoi se concentre notre création

 

Projection Artworks a pu rencontrer des pilotes, des ingénieurs et des stewards qui ont travaillé sur le Concorde ; ils lui ont ainsi fourni des informations clés et raconté des anecdotes sur leur implication. Outre l’aspect technique, il y avait une dimension affective, a déclaré M. Gavin. Une chose est sûre, c’est qu’un grand nombre de personnes ont consacré beaucoup de temps au projet Concorde. C’était un superbe avion. Une telle merveille mérite un contenu de qualité ; pour lui faire honneur, il faut s’assurer que les informations techniques sont correctes.

 

Afin de s’assurer que le contenu était approprié pour l’exposition, il a été testé sur un modèle 3D en studio, ce qui a permis au client de le visualiser avant la réalisation du projet. Le modèle réalisé à partir de cet avion exceptionnel a été créé à l’aide d’un lecteur laser, qui a pris des mesures précises de plus de trois millions de points. Projection Artworks a effectué 50 balayages, qui lui ont permis de combiner tous les points pour former un nuage de points tridimensionnel et produire un modèle précis. 

 

Dans cette installation, les projecteurs Christie D13WU-HS fonctionnent à 50 Hz en résolution WUXGA. Ayant déjà installé des projecteurs laser Christie dans le cadre d’autres projets, nous savions qu’ils constitueraient la solution idéale en termes d’encombrement et qu’ils offriraient les fonctions de contrôle dont nous avions besoin, a déclaré Jackson Taylor, directeur technique de Projection Artworks. Grâce à leur source de lumière laser, la durée d’éclairage est de cinq ans, ce qui était idéal pour ce projet. Quatre projecteurs ont permis de couvrir facilement le tiers de l’avion en lui assurant une bonne visibilité. N’étant pas très hauts, l’équipe a procédé à un zoom avant. Ainsi, le contenu est parfaitement mis en valeur. Ces systèmes sont dotés de la technologie HDBaseT, ce qui a facilité notre installation. Étant donné que nous n’avions pas besoin de deux autres récepteurs, nous avons pu relier un câble de catégorie 6 directement aux projecteurs.

 

Projection Artworks a également créé un coffret sur mesure pour les projecteurs, qui étaient installés au sol pour garantir que l’angle de vision était aligné avec l’angle de projection optimal, afin d’offrir la meilleure expérience possible. Ce coffret est élégamment dissimulé et forme quatre points d’information apportant plus de détails sur la conception de l’avion.

 

Plus de 150 000 visiteurs ont franchi les portes du musée au cours des 10 premiers mois et de nombreux commentaires élogieux ont été publiés sur des sites Web tels que TripAdvisor, Facebook et Google.

 

Je suis très fier de ce projet ; quand on travaille, on ne se préoccupe que de ce qu’on doit faire ; il est difficile de prendre du recul et d’apprécier. Lorsque nous avons regardé le mapping pour la première fois, nous avons compris que nous avions fait du bon travail et les réactions nous l’ont confirmé, conclut M. Gavin.

btn webtv

Dossier à la une

  • © DR

    Vidéoprojecteurs – Choisir la bonne technologie (partie II)

    jeudi, 13 décembre 2018 // Rédigé par Antoine Gruber
    Après avoir porté notre attention surle choix de l’écran (partie I), nous nous intéressons ici aux deux technologies principales que sont les transducteurs LCD et DLP, ainsi qu’à l’offre en matière d’éclairage, de résolutions et de formats. Les vidéoprojecteurs utilisent aujourd’hui deux technologies...

Dernières news / coups de coeur


LivreVR 300x300 A

SONOVISION PREMIUM PARTNERS

Pas d'éléments trouvés.
Retour en haut de page
Copyright 2011-2018 Génération Numérique. Tous droits réservés sitemap