En décembre dernier, Riedel Communications célèbrait ses 30 ans !

Produits, Audio, Univers, Evénementiel // lundi, 30 avril 2018 // Rédigé par Nathalie Klimberg

« Creativity is our Spirit and experimental is our DNA », commentait en ouverture de la soirée des 30 ans de la société Riedel, Thomas Riedel...
 Fondateur de la société qui porte son nom, Thomas Riedel, jeune cinquantenaire et entrepreneur heureux, a installé son site de production et de gestion de services dans sa ville natale, à Wuppertal, ville de Rhénanie-du-Nord, en Allemagne. Pour célébrer l’anniversaire de sa société, il a convié dans ses locaux, en décembre dernier, 2 000 personnes, partenaires et clients du monde entier.

 

 

Riedel Communications emploie aujourd’hui plus de 450 personnes, dont 85 ingénieurs, réparties sur 19 pays. Ses équipes conçoivent, fabriquent et distribuent des solutions réseaux vidéo, audio, mais aussi des intercoms pour les applications broadcast, audio pro, événements, sports, théâtre. Elles assurent également la distribution de moyens de radiocommunication et de réseaux fibre qui s’adaptent facilement aux événements de toutes tailles, avec une présence partout dans le monde.

Thomas Riedel avait 18 ans quand il eut l’idée d’acheter quatre talkies Motorola pour développer une activité de prestation. Depuis, il a créé ses propres systèmes intercoms, notamment le fameux Riedel Artist.

Si, en 2017, la production représente 60 % de l’activité de Riedel Communications, la prestation reste toujours d’actualité, puisque la société loue et entretient non moins de 40 000 systèmes radio.

Parmi ses amis de toujours, Andreas Gall, aujourd’hui directeur de l’innovation chez Redbull Media House, fut l’un des premiers clients dans le cadre de ses fonctions antérieures à l’ORF. À l’époque, Andreas Gall prit le risque de lui commander son premier système d’intercom 100 % digital, avant même qu’il ne soit définitivement prêt.

Ayant toujours fait preuve d’ouverture d’esprit et fait force de conviction, Thomas Riedel a du talent, mais la chance lui a aussi souri, lui fournissant des opportunités inattendues. Ainsi, en novembre 1993, le Comité olympique le contacte. Les organisateurs avaient tout simplement oublié de développer un système intercom, alors que la manifestation démarrait quelques semaines plus tard... Thomas Riedel convainc le comité de la robustesse de ses solutions avec... une démonstration dans un réfrigérateur ! Riedel signera l’interphonie des Jeux olympiques de Lillehammer (Norvège) en 1994 et demeure, jusqu’à ce jour, fournisseur officiel des J.O.

Depuis cinq ans, la croissance de Riedel 
s’est accélérée. On retrouve aujourd’hui ses systèmes d’intercoms sur les circuits de F1, le concours de l’Eurovision, les plus grands festivals de musique européens, le Red Bull Air Race... Ils ont même voyagé dans la stratosphère avec le Redbull Stratos Project.

« Je pensais alors que 50 % du travail était accompli, mais nous allons relever un challenge beaucoup plus important », commente Thomas Riedel. Lequel déploie son activité sur un site de 50 000 m2 qui sera prochainement impliqué dans un projet de mission sur... la lune !

 

 

Article paru pour la première fois dans Sonovision #10, p.36. Abonnez-vous à Sonovision pour accéder à nos articles dans leur totalité dès la sortie du magazine.

btn webtv

Dossier à la une

  • © DR

    Vidéoprojecteurs – Choisir la bonne technologie (partie II)

    jeudi, 13 décembre 2018 // Rédigé par Antoine Gruber
    Après avoir porté notre attention surle choix de l’écran (partie I), nous nous intéressons ici aux deux technologies principales que sont les transducteurs LCD et DLP, ainsi qu’à l’offre en matière d’éclairage, de résolutions et de formats. Les vidéoprojecteurs utilisent aujourd’hui deux technologies...

Dernières news / coups de coeur


LivreVR 300x300 A

SONOVISION PREMIUM PARTNERS

Pas d'éléments trouvés.
Retour en haut de page
Copyright 2011-2018 Génération Numérique. Tous droits réservés sitemap