Rencontre avec Robin Leproux, président du jury à Films & Companies 2017 (Web TV)

Entreprise / Education, Univers // mercredi, 16 août 2017 // Rédigé par Nathalie Klimberg

Robin Leproux présidait le jury du festival Films & Companies 2017 (La Baule, 30 mai-2 juin). Cet homme d’images aux parcours pluriels a travaillé dans les univers de l’entertainment, de la musique, de la radio, de la télévision, du journalisme, avec, à chaque fois, une perspective éditoriale caractéristique. Il est ainsi passé chez Polygram, M6, RTL, Elephant et Cie, le PSG… Autant d’expériences qui font de lui un président de jury idéal. Il revient pour nous sur son itinéraire.

 

« Je remercie l’organisation du festival de m’avoir proposé ce challenge parce que c’est tout de même beaucoup de travail 200 films à voir ! Mais c’est une récompense aussi, étant donné le niveau qu’atteint aujourd’hui la production corporate, avec des films qui ont des objectifs extrêmement différents et qui concernent une grande diversité d’industries, de services, de secteurs. On découvre énormément de créations. C’est absolument passionnant ! Si l’on ajoute à cela, la dimension digitale, avec la VR par exemple, on s’aperçoit qu’il y a encore du potentiel, même si le niveau général des films est bluffant ! »

Robin Leproux évoque ensuite quelques tendances qui se dégagent sur les quelque 200 films présentés en compétition… « On fait de plus en plus appel à des réalisateurs qui ont une patte pour que les films aient un supplément d’âme éditoriale. Il y a maintenant beaucoup de talents et d’écriture, de mise en scène. Il y a peut-être aussi une tendance avec tout ce que la technologie permet aujourd’hui : on va trouver des habillages ; des productions utilisent davantage d’images de synthèse, de l’animation… ».

L’organisation du festival demande au jury de récompenser une dizaine de catégories. « À l’intérieur des catégories, si le niveau général de chaque film a sa force et son intérêt, nous nous sommes aperçus dans les délibérations que certains films se détachent assez naturellement. Il y a toujours trois ou quatre films dans chaque catégorie qui se démarquent, parce que le réalisateur a eu la grâce à ce moment-là ou que le producteur a une vision du film assez puissante et convaincante. C’est à la fin assez évident… ».

À la fin de son interview vidéo, Robin Leproux explique pourquoi Films & Companies est un rendez-vous important, pour lui et pour le film corporate…

 

POUR DÉCOUVRIR CET ENTRETIEN DANS SON INTÉGRALITÉ, VISIONNEZ LA VIDÉO !

Derniers articles de Nathalie Klimberg

btn webtv

Dossier à la une

  • Les écrans à microLED reprennent le principe des murs vidéo à LED en réduisant la taille des diodes et le pitch, distance entre les pixels. © DR

    Les microled, une nouvelle technologie pour les écrans vidéo?

    jeudi, 12 juillet 2018 // Rédigé par Pierre-Antoine Taufour
    Les écrans à microled ont fait une timide mais remarquée apparition lors des récents salons du CES et de l’ISE. Cette nouvelle technologie associe les avantages respectifs des écrans LCD et Oled et pourrait se généraliser sur l’ensemble des équipements d’affichage, depuis les téléviseurs en passant par les smartphones et autres...

Dernières news / coups de coeur


LivreVR 300x300 A

SONOVISION PREMIUM PARTNERS

Pas d'éléments trouvés.
Retour en haut de page
Copyright 2011-2018 Génération Numérique. Tous droits réservés sitemap