Le cloud hybride: désormais une norme dans les grandes entreprises ...

Entreprise / Education, Univers, Services, Communauté // vendredi, 27 avril 2018 // Rédigé par Nathalie Klimberg

Une étude commanditée* par NTT Communications Corporation, fournisseur mondial de services informatiques et de télécommunications du Groupe NTT, au cabinet 451 révèle une montée en puissance de l’adoption du cloud hybride en Europe. Cette infrastructure multi-cloud désormais largement implantée dans les infrastructures informatiques de l’entreprise devient une norme. Elle a l’avantage d’autoriser des déploiements plus rapides, plus d’agilité et une réduction des coûts mais elle s’assortit aussi de défis : sécurité des données, gestion de multiples plateformes cloud et migration des systèmes existants…

 

L’étude révèle que les deux tiers des grandes entreprises déclarent avoir une stratégie ou un programme pilote d’installation de cloud hybride. Ces entreprises gèrent actuellement leurs environnements cloud de différentes manières mais seules 16% envisagent d’opter pour un fournisseur unique. Plus de 80% des entreprises déploient leurs tâches en utilisant différents clouds sans qu’il y ait d’intégration complète ou d’interactions formalisées entre eux. L'adoption du cloud hybride va encore plus loin en créant un environnement fournissant un haut niveau d'interopérabilité et de gestion intégrée. 

 

L’enquête met en évidence :

  • Les environnements multi-cloud sont désormais utilisés par 84% des entreprises en raison des gains générés au niveau de la vitesse perçue, des coûts et de l’agilité, et l’adoption du cloud hybride s’impose comme la voie royale.
  • 63% des entreprises interrogées sont désormais engagées dans une stratégie ou un projet pilote de cloud hybride. Parmi les avantages recherchés : un déploiement plus rapide, une meilleure agilité et des coûts réduits.

 

Le transfert des charges de travail existantes depuis leur environnement actuel, « tel quel » ou « après refabrication », est la motivation de la plupart des déploiements vers le cloud privé (44%). 

  • La sécurité des données, la confidentialité et les obligations réglementaires, notamment les inquiétudes envers le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD), détermineront l’emplacement des données dans le cloud hybride, et 45% des entreprises considèrent la sécurité et la conformité comme essentielles dans leurs projets de Cloud Hybride.
  • 23% des entreprises interrogées ont classé la migration, l’intégration et la gestion des charges de travail dans le cloud comme des services clés compatibles avec une approche hybride et pour lesquels elles souhaitent faire appel à des prestataires de services pour les accompagner.
  • La sécurité managée, le réseau et les services à valeur ajoutée, constituent le Top 3 des solutions envisagées par les entreprises pour relever les défis liés à l’identité, la conformité et la connectivité dans une infrastructure hybride.
  • 48% des grandes entreprises multinationales adopteront le cloud hybride Azure Stack pour compléter leurs environnements hérités existants ou en tant que passerelle stratégique pour les transformer en opérations informatiques disponibles à la demande, avec l’aide de leurs prestataires de services. 

 

Le prestataire de service, pierre angulaire de l’infrastructure…

Alors que certaines entreprises pourraient utiliser leurs propres ressources pour y parvenir, l’étude révèle que beaucoup sont celles qui ne peuvent tout simplement pas le faire par elles-mêmes. « Les prestataires de services vont jouer un rôle crucial, les entreprises faisant de la migration leur priorité avec les services de gestion embarqués et multi-cloud en les externalisant auprès de fournisseurs de services d’infrastructure et d’applications spécialisés. » explique Damian Skendrovic, CEO de NTT Com Managed Services.

« Le multi-cloud est souvent considéré comme une étape intermédiaire avant un passage au tout cloud hybride. Plus de 80% des responsables informatiques interrogés dans l’étude utilisent actuellement plusieurs environnements cloud, avec divers degrés d’intégration, de migration et d’interaction entre eux. Le plus marquant est peut-être que près d’un quart des entreprises utilisent déjà une forme de cloud hybride – selon la définition d’une prestation sans faille d’une seule fonction métier dans plusieurs environnements » complète Liam Eagle, Research Manager, Porte-parole du cabinet sur le cloud, l’hébergement et les services managés, chez 451 Research.

 

*L’étude sur le cloud hybride paneuropéen, commandée par NTT Com en partenariat avec Dell EMC, a été menée par 451 Research dans 14 pays européens auprès de 1500 DSI et Responsables Informatiques travaillant pour de grandes entreprises de secteurs clés dont les revenus des deux tiers dépassent le milliard de dollars US, au Royaume-Uni, en Irlande, en Allemagne, en Suisse, en Autriche, en France, en Espagne, au Luxembourg, en Belgique, aux Pays-Bas, au Danemark, en Norvège, en Suède, et en Finlande. Toutes étaient des entreprises du secteur privé employant plus de 1000 salariés, dans les secteurs des services financiers et de l’assurance, l’industrie, le commerce, les services professionnels, la distribution et la logistique.

 

 

btn webtv

Dossier à la une

  • © DR

    Vidéoprojecteurs – Choisir la bonne technologie (partie II)

    jeudi, 13 décembre 2018 // Rédigé par Antoine Gruber
    Après avoir porté notre attention surle choix de l’écran (partie I), nous nous intéressons ici aux deux technologies principales que sont les transducteurs LCD et DLP, ainsi qu’à l’offre en matière d’éclairage, de résolutions et de formats. Les vidéoprojecteurs utilisent aujourd’hui deux technologies...

Dernières news / coups de coeur


LivreVR 300x300 A

SONOVISION PREMIUM PARTNERS

Pas d'éléments trouvés.
Retour en haut de page
Copyright 2011-2018 Génération Numérique. Tous droits réservés sitemap