L’œuvre de Michel-Ange transcendée par la projection laser

Univers, Muséographie // mercredi, 31 octobre 2018 // Rédigé par Nathalie Klimberg

Nombreuses sont les capitales qui proposent des projections grand format liées à leur histoire... Rome avait un manque à combler en la matière, mais depuis le mois de mars c’est chose faite avec « Giudizio Universale », un spectacle immersif et multisensoriel produit par Artainment qui prend place à l’auditorium Conciliazione de Rome, à deux pas de la chapelle Sixtine.

 

Giudizo Universale : Michel-Ange et les secrets de la chapelle Sixtine est un spectacle au budget de 9 millions d’euros qui associe la performance d’acteurs et de danseurs à une projection grand format 270 ° exploitant non moins de trente projecteurs laser Panasonic. L’expérience immersive, créée par le directeur artistique et producteur Marco Balich, transporte le spectateur à l’époque de Michel-Ange dans un spectacle développé à la croisée de l’entertainment et de la performance artistique, avec le support scientifique des musées du Vatican...

Produit par la société italienne Artainment Worldwide Shows, filiale de Worldwide Shows Corporation, le concept a nécessité trois ans de travail... Le concepteur du spectacle, Marco Balich, possède une belle expérience en matière de projets ambitieux : il a été directeur artistique et coproducteur des cérémonies d’ouverture et de clôture des Jeux olympiques de Turin en 2006 et de Rio en 2016 et il travaillera sur les JO de Tokyo en 2020... « Giudizo Universale représente le premier projet d’un format que nous souhaitons décliner internationalement », souligne Simone Merico, président d’Artainment. Ce dernier s’est tourné vers la société Event Management pour une intégration audiovisuelle qui exploite les fleurons technologiques des constructeurs Bose (pour la sonorisation), Osram (pour la lumière) et Panasonic (pour la projection).

 

Un spectacle qui ne pouvait prendre vie sans la technologie de projection laser...


D’une durée de 60 minutes, ce spectacle bénéficie de l’extrême luminosité et de la qualité d’image des nouvelles générations de projecteurs laser Panasonic, lui permettant de reproduire avec panache toute la splendeur de la chapelle Sixtine...

« Sans nous appuyer sur les toutes dernières technologies disponibles, nous n’aurions jamais pu donner vie à notre vision d’une projection immersive 270 ° », souligne Daniele Parazzoli, administrateur délégué d’Event Management. Et les raisons qui l’ont poussé à opter pour les projecteurs laser Panasonic sont multiples : il évoque leur robustesse (au début de l’installation l’équipe a d’ailleurs oublié d’éteindre une partie des projecteurs pendant dix jours, sans incidence !), leur aptitude à restituer des images avec une impressionnante dynamique de contraste de 20 000 :1 et à synchroniser leurs réglages de contraste entre eux et également leur flexibilité, ainsi que leurs dimensions restreintes qui ont autorisé une installation dans des endroits exigus. « Nous avons ainsi pu produire cette projection monumentale, qui couvre plus de 1 000 m2 de surface, en nous appuyant sur des projecteurs de 31 000, 20 000 et 12 000 ANSI lumens, ce qui nous a permis d’observer une puissance lumineuse de 400 ANSI lumens/m2 », précise l’intégrateur qui complète : « Notre objectif était de créer une représentation des fresques de la chapelle Sixtine fidèle aux originaux : la palette chromatique et le taux de contraste des projecteurs Panasonic ont donc été déterminants. » 


 

Une scénographie découpée sur cinq espaces de diffusion...


Giudizo Universale : Michel-Ange et les secrets de la chapelle Sixtine exploite 30 projecteurs laser Panasonic Visual System pour transporter les spectateurs au cœur de la genèse des plus célèbres fresques de Michel-Ange. L’installation offre « une expérience émotionnelle qui rivalise avec celle d’un dôme Imax », comme le souligne Marco Balich qui a réparti ces projecteurs latéralement, au-dessus de 
la scène et au fond de la salle... La résolution des images diffusées au plafond est de 
5 096 x 4 167 pixels, celle de l’encadrement de la scène est de 4 337 x 2 203 pixels, les côtés bénéficient quant à eux de deux images de 
4 167 x 1 678 pixels. Ces trois espaces, murs latéraux, plafond et avant-scène, accueillent la plupart du temps des images synchronisées. Enfin, un rideau transparent placé sur le devant de la scène reçoit des images d’une résolution de 3 000 x 1 673 pixels... 
Les trente projecteurs sont câblés avec près de 200 mètres de câbles CAT5e/6 LAN en mode 1080/60p, via des boîtiers d’interface numérique Panasonic ET-YFB100G et ET-YFB200G qui permettent la transmission des signaux numériques HD non compressés et la commande des projecteurs. Cette connectique offre également une compatibilité HDBaseT avec les systèmes Digital Media 8G+ de Crestron, XTP Extron et Enova-DVX d’AMX. 
« Il était essentiel que nos attentes en termes de qualité d’image et de luminosité soient remplies, voire même dépassées et, cerise sur le gâteau, la facilité d’utilisation nous a en plus permis de nous concentrer sur la création d’un spectacle époustouflant ! » conclut Daniele Parazzoli. Conçu à l’attention des 20 millions de touristes qui visitent Rome tous les ans 
et du public scolaire, ce spectacle peut, plus largement, concerner quiconque s’intéresse à l’art ou au divertissement, puisque le sujet est universel et représente une expérience complémentaire à la visite de la chapelle Sixtine. Giudizo Universale : Michel-Ange et les secrets de la chapelle Sixtine avait déjà séduit 102 000 spectateurs en deux mois et le spectacle se déploiera prochainement dans deux salles à Londres. 


 

Générique du spectacle

  • Création et scénographie : Marco Balich 

  • Co-réalisateur : Lulu Helbek 

  • Principal thème musical : Sting 

  • Producteurs exécutifs : Gianmaria Serra & 
Simone Merico 

  • Responsable du projet : Michele Telaro 

  • Direction artistique vidéo : Luke Halls 

  • Direction artistique lumière : Bruno Poet & 
Rob Halliday 


 

Un spectacle réparti sur cinq espaces de projection

-  Les deux murs latéraux de la salle bénéficient de la projection de huit PT-RZ31K de 31 000 lumens sur les deux tiers avant. 


-  Le plafond voûté, situé à 12 mètres au-dessus des spectateurs, est illuminé par six PT-RZ21K de 20 000 lumens et deux PT-RZ31K. 


-  Quatre projecteurs PT-RZ31K projettent des images sur l’avant-scène. 


-  Le rideau transparent, qui se déploie par intermittence, reçoit les images de quatre PT- 
RZ31K, notamment pour créer des effets de profondeur en premier plan avec la scène où se 
déroulent les chorégraphies. 


-  Deux PT-RZ12K de 12 000 lumens ont été installés dans le fond de la salle pour projeter des 
textures sur la sculpture du David de Michel-Ange, placée au centre de la scène sur une 
petite partie du spectacle. 


-  Enfin, quatre projecteurs PT-RZ21K équipés d’objectifs à ultra-courte focale ET-D75E95 et 
projecteurs trois puces DLP projettent des images verticalement sur la scène depuis le 
plafond.
 En complément de ce dispositif, un mur d’écrans leds est installé dans le fond de la scène... 


 

* Article paru pour la première fois dans Sonovision #12, p.24-25. Abonnez-vous à Sonovision (4 numéros/an + 1 Hors-Série) pour accéder, à nos articles dans leur totalité dès la sortie du magazine.

btn webtv

Dossier à la une

  • Pascal Gervais. © DR

    Les 3 avantages des réseaux SDVoE 10 gibabits...

    mercredi, 31 octobre 2018 // Rédigé par Pascal Gervais, Regional Director, Christie
    Autrefois réservé aux grandes entreprises et aux datacenters qui avaient d’importants besoins en bande passante et de gros moyens, le 10 gigabits Ethernet offre les niveaux de performance, de disponibilité et d’accessibilité qui en font une option viable pour les applications audiovisuelles professionnelles. En outre, avec le...

Dernières news / coups de coeur


LivreVR 300x300 A

SONOVISION PREMIUM PARTNERS

Pas d'éléments trouvés.
Retour en haut de page
Copyright 2011-2018 Génération Numérique. Tous droits réservés sitemap