ISE 2016 : Innes rend ses écrans de signalétique autonomes grâce à l’encre électronique

Entreprise / Education, Univers // vendredi, 26 février 2016 // Rédigé par Pierre-Antoine Taufour

Innes est un éditeur de logiciels et concepteur de systèmes d’affichage et de diffusion TV par IP. Ses produits sont destinés à l’affichage et à la signalétique dynamiques. Lors du récent salon ISE, le constructeur rennais a présenté un nouvel écran de signalétique pour l’accès aux salles de réunion.

Avec une diagonale de 6 pouces et une résolution de 800 x 600 pixels, cet écran affiche les informations en noir & blanc sur quatre niveaux de gris grâce à la technologie d’encre électronique (e-ink). Si l’image affichée est moins chatoyante qu’avec un écran LCD, l’avantage majeur de l’encre électronique réside dans sa très faible consommation électrique. En effet, tant que l’information reste statique, l’écran e-ink ne consomme rien. C’est uniquement lors des phases de mise à jour du contenu que la dalle consomme de l’électricité.

Ce nouvel écran de signalétique, référencé EPD106, fonctionne grâce à quatre piles offrant une autonomie de trois années, calculée sur quatre rafraîchissements de l’information par jour. Les données sont transmises depuis une borne reliée au réseau, grâce à la technologie Bluetooth Low Energy. Chaque borne dessert au maximum 20 écrans qui disposent de trois zones tactiles pour une mise à jour locale des informations et sont munis de lecteur de badge NFC, Mifare et RFID.

Le logiciel de gestion des écrans s’interface sur les serveurs Exchange ou Domino.

Grâce à son autonomie totale, l’écran e-ink d’Innes s’intègre parfaitement dans la décoration des circulations, en particulier sur les parois vitrées.

Photo © A. Gruber

btn webtv

Dossier à la une

  • Imaginé et réalisé par Athem pour le MAD, le vidéomapping La folle histoire du design était corrélé à l’ouverture de l’exposition temporaire Tutto Ponti, Gio Ponti archi-designer. © Athem

    Vidéomapping et muséo (Compte rendu SITEM 2019)

    jeudi, 20 juin 2019 // Rédigé par Annik Hémery
    Considéré comme hors de portée pour le commun des musées, le vidéomapping monumental est devenu aujourd’hui plus accessible et moins connoté « entertainment». Pour la première fois au Sitem, l’atelier de scénographie urbaine Athem, qui a racheté Skertzó (250 projets dans le monde), arrive avec de nombreuses...

Dernières news / coups de coeur

SV app

SONOVISION PREMIUM PARTNERS

Pas d'éléments trouvés.
Retour en haut de page
Copyright 2011-2019 Génération Numérique. Tous droits réservés sitemap