Réalité virtuelle au musée : Seppia et Holo3 immergent le patrimoine

Univers, Muséographie // jeudi, 01 décembre 2016 // Rédigé par Annik Hémery

Visible au musée d’Art de l’Œuvre Notre-Dame de Strasbourg qui lui a réservé une salle dotée de trois postes Oculus Rift, l’application en réalité virtuelle sur la cathédrale est l’une des rares aujourd’hui à être proposée au public.*

 

Produite par la société de production audiovisuelle Seppia (Cédric Bonnin) et développée par Holo3, un centre régional de transfert de technologies en imageries et techniques optiques (dont en réalité virtuelle depuis une dizaine d’années), cette visite immersive en 3D relief invite à un survol vertigineux de la flèche de l’édifice. Elle a été remarquée, entre autre, en raison de l’exceptionnelle qualité de la maquette en images de synthèse (30 millions de polygones) réalisée sur 3DS Max par l’architecte Stéphane Potier (Inventive Studio), et du niveau d’exigence de Holo3.

Holo3 a procédé à de nombreux tests auprès du public afin de garantir un confort maximal lors de la visite (4 % du public est sujet à la cinétose) : « En fonction de ces tests, nous avons adapté, dans Unity, les paramètres dont la vitesse de déplacement, précise Silvère Besse, responsable du développement chez Holo3. L’application s’adressant au grand public, nous utilisons une manette de jeux aux interactions simplifiées. Et pour faciliter les déplacements, nous avons tracé le cheminement au sol. Ce qui nous permet aussi de mieux maîtriser la durée de la visite (ici d’environ 12 minutes). »

Le choix de l’Oculus Rift, autorisant une position assise (à l’inverse d’un HTC Vive, par exemple), découle également de cette préoccupation : « L’Oculus Rift dispose, avec son ordinateur, d’une puissance de calcul nécessaire pour traiter une maquette 3D complexe. Bien que celle-ci ait déjà été simplifiée, nous avons appliqué un ensemble de scripts dans Unity afin d’optimiser le rendu en temps réel. »

Holo3, qui a pu ainsi valider, avec le projet de Strasbourg, la faisabilité d’une visite virtuelle d’un site historique complexe, possède dans les tuyaux d’autres projets de visite de bâtiments en réalité virtuelle, à l’ambition similaire. Et ce, toujours en association avec la maison de production strasbourgeoise.

Forte déjà d’une application en réalité augmentée sur mobile pour l’intérieur de la cathédrale de Strasbourg en accompagnement du documentaire 3D Le Défi des bâtisseurs (Arte), Seppia s’est engagée pour 2018, toujours avec Arte, dans la production de Art Stories, une série documentaire immersive sur le patrimoine européen artistique ou architectural (5 fois 43 minutes).

Filmés avec des rigs customisés de GoPro, en drone et avec la caméra à 360 ° Ozo (Nokia), certains documentaires (en cours de tournage) sur des édifices remarquables feront l’objet d’une application en réalité virtuelle disponible sur Arte360.

* Extrait de l’article « Réalité virtuelle au musée - Premières expériences » paru pour la première fois dans Sonovision#5, pp.12-14.

Abonnez-vous à Sonovision pour accéder, dès leur sortie, à nos articles dans leur totalité.

btn webtv

Inscription newsletter

Dossier à la une

  • Pour So Actif#Faire le Premier Pas, les mouvements du public appellent des vidéos de danseurs reproduisant le même mouvement. Elles font l’objet d’un mapping sur la façade du musée Fabre à Montpellier. © Société Générale

    Projections interactives, un déploiement sous haute surveillance

    jeudi, 11 mai 2017 // Rédigé par Annik Hémery
    Qu’ils se produisent dans l’espace public ou privé, les vidéomappings interactifs doivent répondre à de nouveaux défis. Ils attirent toujours autant un public qui ne résiste pas à prendre la main dès que l’occasion s’y prête. De nombreux obstacles limitent pourtant le développement des vidéomappings à dimension interactive...

Dernières news / coups de coeur


LivreVR 300x300 A

SONOVISION PREMIUM PARTNERS

Pas d'éléments trouvés.
Retour en haut de page
Copyright 2011-2017 Génération Numérique. Tous droits réservés sitemap