Une lune géante Airstar à la Chiswick House de Londres

Evénementiel // jeudi, 25 avril 2019 // Rédigé par Sébastien Lefebvre

L’inventeur et leader mondial des ballons éclairants Airstar a mis en scène sa gamme Pendulair au cœur d’un événement artistique hors norme proposé aux visiteurs de la Chiswick House de Londres (Royaume-Uni)...

Durant six semaines, du jeudi au dimanche, les visiteurs ont pu découvrir les somptueux jardins de cette villa du 18ème siècle sous la lumière de nombreuses installations temporaires dès la tombée du jour, sous l’œil expert de Nick Gray, ingénieur lumière de Renegade Design. Cet événement baptisé After Dark mêlait architecture palladienne et inspirations lumineuse. Il s’est déroulé du 15 novembre au 30 décembre dernier et a notamment servi de toile de fond à plusieurs installations du prometteur artiste anglais Finn Thomson.

After Dark se décrit comme un spectacle unique, festif et insolite : tandis que de nombreux événements préfèrent la fausse neige, les pères noëls et autres rennes en cette période de fin d’année, les organisateurs d’After Dark ont opté pour des animations lumineuses dynamiques offrant aux visiteurs une expérience unique empreinte de modernisme et d’élégance dans un lieu d’exception, faisant notamment le bonheur des gourmets et des amateurs de belles images sur les réseaux sociaux.

Au cœur de ce paradis visuel et gustatif, une lune gonflable Airstar de six mètres d’envergure semblait flotter entre les arbres majestueux, éclairant les nombreux badauds et photographes amateurs venus pour admirer l’installation.

Sophie Lemm, fondatrice et metteuse en scène d’After Dark, raconte : « nous avons eu connaissance de cet évènement par le biais de notre activité free-lance pour Jennifer Davidson, propriétaire de Sleek Events, qui organise l’événement. Le cahier des charges comprenait des objectifs larges et variés : il s’agissait notamment d’attirer les visiteurs dans le parc en période d’hiver pour leur faire découvrir la beauté du lieu, tout en évitant la mise en place d’animations disgracieuses en pleine journée. » Elle poursuit : « nous souhaitions créer quelque chose d’unique, mais nous étions à mille lieux d’imaginer que Serge Pizzorno du groupe Kasabian composerait la musique de cet événement, et que nous serions amenés à collaborer avec de formidables artistes tels que Finn Thomson ! »

Le projet a rassemblé un grand nombre d’acteurs, comme l’explique Sophie Lemm : « dès le départ, nous souhaitions travailler avec Starlight Design, dont l’expérience et la réputation dans les projets événementiels étaient un gage de succès pour la mise en lumière les jardins de la Chiswick House. Nous entretenons également d’excellentes relations avec Nick Gray de Renegade Design, avec qui nous avons notamment travaillé sur de nombreux défilés de mode et événements expérientiels live. L’ensemble du projet a été confié à notre experte lumière, co-fondatrice et directrice de production d’After Dark, Sumee Holloway. »

Après avoir effectué des recherches approfondies et échangé avec différents fournisseurs, Airstar a été retenu sur une animation majeure du projet : « Airstar a parfaitement compris notre concept, et dès les premiers échanges, leur équipe s’est montrée très impliquée dans la recherche de solutions adaptées pour suspendre la lune. Ils ont fait preuve d’un support indéfectible tout au long du projet. »

Airstar avait en particulier pour tâche de fournir un ballon éclairant géant sans coutures visibles : afin de déterminer la meilleure combinaison possible entre les différents matériaux, sources lumineuses et points d’accroche, le département conception du fabricant français a mis au point plusieurs prototypes.

Luke Baudouin, responsable événements lumière pour Airstar au Royaume-Uni détaille : « nous avons tout d’abord conçu des prototypes de taille réduite en nylon et PVC afin de comparer la visibilité des coutures, avant d’opter pour le PVC qui offrait une excellente finition au niveau de la transmission de la lumière ainsi que des jointures discrètes. C’est la première fois que nous travaillions avec ce type de matériau pour un projet d’une telle envergure en extérieur. »

Il ajoute : « une fois satisfaits des performances du matériau, nous avons fait des tests pour choisir la source lumineuse interne la plus adéquate. Notre première approche comprenant l’utilisation de sept LED blanches de couleur chaude donnait des résultats satisfaisants, mais nous avons obtenu un rendu encore plus intéressant avec la lumière froide. Nous avons ensuite intégré un variateur afin de contrôler l’intensité lumineuse et créer ainsi une belle subtilité en utilisant seulement 10 à 15% de la puissance lumineuse disponible. Enfin, l’utilisation de lumières extérieures nous a permis de réduire d’avantage la perception des coutures. »

Le ballon Pendulair d’Airstar intégrait un ventilateur afin de le maintenir constamment gonflé, ainsi qu’un total de 24 lampes LED 12W d’une température de couleur de 4000 kelvin. Airstar a étanchéifié l’ensemble des éléments externes et créé 32 points d’amarrage. Luke Baudouin explique : « si l’on compare le ballon avec un globe, nous avons disposé sur l’hémisphère nord 16 points d’accroche se rejoignant pour former une corde centrale et réparti 13 points d’accroches le long de l’équateur, tandis que les trois derniers points partaient de l’hémisphère sud pour s’amarrer aux arbres situés autour du ballon afin de minimiser les effets du vent. »

Les arbres alentours posaient également un défi, comme l’explique Sophie Lemm : « nous avons fait appel à des arboristes et réalisé un certain nombre de calculs structurels. Nous avons été amenés à modifier la hauteur du ballon à plusieurs reprises, et disposions d’un ballon de rechange en nylon. Nous avons utilisé le ballon en PVC le plus souvent possible lors des nuits ou la météo était plus calme car il offrait un rendu impeccable. »

« Bien que le ballon réponde aux normes européennes, cette période de l’année est invariablement propice aux fortes bourrasques et au mauvais temps », concède Luke Baudouin. « Comme un fait exprès, nous avons essuyé de fortes rafales de vent suite au weekend d’inauguration, provoquant une crevaison par un arbre. Nous avons immédiatement réagi afin d’éviter d’autres problèmes et permettre au ballon de mieux résister aux intempéries. » 

Malgré ces difficultés, le client s’est montré extrêmement satisfait du résultat final, comme l’atteste Sophie Lemm : « la lune Airstar s’est imposée comme l’une des attractions phares d’After Dark. Les visiteurs pouvaient s’approcher de très près pour admirer cette lune magnifiquement illuminée. Le stand de barbes à papa et de popcorns HaHa Pop situé à proximité a rencontré un franc succès ! Lors des soirées les plus fréquentées, nous installions également un stand de vin chaud, et les spectateurs en profitaient pour s’asseoir et admirer la lune. C’était formidable de voir un tel engouement du public. »

Luke Baudouin s’est également montré très satisfait : « nous avons eu d’excellents retour de la part du client et des visiteurs, et la lune Airstar a connu un énorme succès sur Instagram ! Nous sommes fiers d’avoir su rendre le client autonome sur ce projet en le formant, mais ce projet nous a également permis d’aller plus loin dans notre expertise événementielle, et d’élargir un peu plus notre gamme de solutions gonflables éclairantes  avec de nouvelles options de formes, de matériaux et d’accroches pour répondre à tous les types de demande. » 

« Il s’agissait là d’un projet extraordinaire au sens propre », conclue Sophie Lemm. « Cette lune aura été à la fois l’élément le plus stimulant et le plus gratifiant d’After Dark : les visiteurs ont plébiscité cette lune majestueuse qui était magique de jour comme de nuit, de près mais aussi de loin à travers les arbres environnants. »

btn webtv

Dossier à la une

  • Le défilé Balenciaga a été réalisé avec 81 sorties (MP), dans un hall de leds immersifs à 360°. DR

    La projection numérique, axe incontournable du spectacle vivant

    jeudi, 18 juillet 2019 // Rédigé par Emma Mahoudeau Deleva
    Il y a maintenant une dizaine d’années, l’Agence nationale la recherche (ANR) soutenait le projet « Virage », une plate-forme de recherches sur les nouvelles interfaces de contrôle et d’écriture répondant aux attentes des professionnels. En 2008, elle concluait que la mutation de la vidéo dans le spectacle vivant bénéficiait...

Dernières news / coups de coeur

SV app

SONOVISION PREMIUM PARTNERS

Pas d'éléments trouvés.
Retour en haut de page
Copyright 2011-2019 Génération Numérique. Tous droits réservés sitemap