Airstar au cœur d’un dispositif artistique en Allemagne

Evénementiel, Univers // jeudi, 21 janvier 2016 // Rédigé par Nathalie Klimberg

Airstar, spécialiste mondial du ballon éclairant, a de nouveau été choisi par l’artiste international Rafael Lozano Hemmer pour célébrer le 125e anniversaire de la flèche de l’église d’Ulm en Allemagne, la plus haute du monde. Avec ses 768 marches qui mènent à un panorama de 150 m de haut dominant toute la ville, cette église est l’un des monuments les plus visités du pays.  

À cette occasion, un impressionnant ballon de six mètres de diamètre, animé par huit projecteurs Panasonic, a trôné pendant trois mois au centre de la nef de l’église luthérienne d’Ulm, les images projetées sur l’imposante sphère représentant fidèlement l’activité de la surface du soleil.

Les bureaux d’Airstar European Network (AEN) de Hanovre étaient en charge de l’installation et de la maintenance du ballon, un Pendulair sur mesure gonflé à l’air. Ce ballon léger s’est avéré parfaitement adapté aux restrictions de poids de l’église, afin de ne pas en altérer la structure. En effet, une fois gonflé de ses 113 m3 d’air, ce Pendulair de six mètres de diamètre ne pesait que 25 kg, une prouesse technique qui n’aurait pas pu être réalisée sans la technologie et le savoir-faire d’Airstar.

Christian Schramm, responsable de la filiale allemande d’AEN, note que cette installation temporaire en intérieur était une première mondiale, bien que l’artiste ait travaillé à plusieurs reprises avec Airstar. Il a été décidé de suspendre le ballon plutôt que de le gonfler à l’hélium et de le lester. « La position du ballon dans la nef rendait impossible l’utilisation d’hélium, un gaz par ailleurs coûteux, explique-t-il. Nous avons donc opté pour un gonflage à l’air avec plusieurs points d’accroche au plafond afin de stabiliser le ballon. »

Bien qu’il n’ait fallu qu’une demi-journée aux équipes d’Airstar pour installer le ballon, un travail de deux mois a été nécessité en amont. « Le ballon devait être accroché de telle manière qu’il soit possible de le décaler sur le côté afin de dégager le tunnel d’évacuation d’urgence, situé juste au-dessus de la structure. De nombreux touristes souhaitent monter au sommet de l’église chaque jour, et le seul moyen de redescendre rapidement les visiteurs en difficulté est de les faire descendre en rappel depuis le centre du clocher. », précise Christian Schramm.

Le prestataire événementiel local Mauer Veranstaltungstechnik s’est chargé de fournir le matériel audio et vidéo pour cet événement. Ce sont eux qui ont eu l’idée de dégager la voie en décalant le ballon sans avoir à le descendre, ce qui aurait pris trop de temps et impacté l’installation.

Benedikt Partl, chef de projet senior chez Mauer Veranstaltungstechnik, était en contact régulier avec l’artiste et son équipe : « C’était à la fois un projet très intéressant et complexe, qu’on ne rencontre pas tous les jours, se souvient-il. Outre le travail réalisé sur l’accès de secours, il nous fallait respecter la dimension historique du bâtiment et s’assurer qu’il ne soit pas endommagé. D’un point de vue pratique, nous avons également dû gérer les problématiques de luminosité, pour que la lumière extérieure n’interfère pas avec l’installation et obtenir ainsi un impact visuel maximal. » À cette fin, des rideaux en molleton de chaque côté des ailes de l’église ainsi que dans le hall principal ont été installés.

Au niveau de la projection, Partl et son équipe ont installé quatre tours accueillant chacune une paire de projecteurs Panasonic PT-DX100EK 10 000 lumens XGA. Un projecteur supplémentaire était installé plus haut afin de projeter sur le sommet de la sphère. L’ensemble des projecteurs était connecté à des câbles CAT7 et la couleur calibrée automatiquement. Un MacBook permettait d’alimenter les projecteurs en contenu, tandis que chaque tour était munie d’un PC pour le traitement des données, d’un capteur Kinect qui permettait d’enregistrer les mouvements du public afin d’animer le soleil en temps réel, ainsi que d’un haut-parleur pour animer le contenu.

Pour l’artiste canadien Rafael Lozano-Hemmer, concepteur « d’anti-monuments », cette maquette du soleil réalisée à l’échelle 1/2 000 000 devait être la plus fidèle possible à l’original. « Nous avons travaillé avec les scientifiques de la Nasa afin de comprendre les comportements du soleil et générer ainsi une activité fidèle de sa surface. Je ne souhaitais pas projeter les mêmes images en boucle, j’ai donc fait installer des caméras qui observaient le public et permettaient ainsi de modifier les comportements », confie-t-il.

Cette performance artistique est la dernière d’une série signée Lozano-Hemmer, qui utilise les ballons Airstar depuis 2010 lorsqu’il a été commissionné pour la première fois au festival « Lights in Winter » de Melbourne (Australie). À l’époque, cette performance avait été reconnue comme celle utilisant le plus grand ballon du monde.

btn webtv

Dossier à la une

  • Oliver Dauba, vice-président éditorial d’Ubisoft, a présenté le premier jeu éducatif, Discovery Tour, basé sur la saga Assassin’s Creed. © DR

    Le jeu vidéo, outil d’éducation et d’immersion

    mercredi, 13 mars 2019 // Rédigé par Emma Mahoudeau Deleva
    Les troisièmes rencontres Game for Change Europe ont été accueillies dans l’enceinte de Gobelins, puis au Strategic Innovation Lab d’Ubisoft (Montreuil, ateliers pratiques). «Parler pédagogie et jeu vidéo dans une école, cela semblait naturel et intéressant », a déclaré en introduction, les 19 et 20 novembre derniers, Nathalie...

Dernières news / coups de coeur

SONOVISION PREMIUM PARTNERS

Pas d'éléments trouvés.
Retour en haut de page
Copyright 2011-2019 Génération Numérique. Tous droits réservés sitemap