MacBook Pro : vers une transition ergonomique et technologique (Test)

Innovation Technologique, Technique // mercredi, 24 janvier 2018 // Rédigé par Nathalie Klimberg & Georges Coste

« Nous avons voulu poser un jalon dans l’évolution du Mac et rendre visibles les commandes cachées, tout en les personnalisant », précisait le charismatique Jonathan Ive, chief design officer Apple, en s’exprimant au sujet du tout dernier MacBook Pro lors de sa sortie…*

 

Avec sa nouvelle génération de MacBook Pro, Apple met le cap sur l’intégration des logiciels au sein du matériel… Mais d’autres caractéristiques accompagnent cette machine qui se veut disruptive en cumulant les « plus » puisqu’elle est notamment deux fois plus rapide, 20 % plus légère et avec un trackpad deux fois plus grand que ses prédécesseurs…

Le trackpad ForceTouch et la disruptive Touch Bar, surface tactile dévolue aux touches de fonctions au dessus du clavier, obligent tant à repenser le paradigme de la machine, que la Touche ID, qui sert à déverrouiller la machine grâce à l’empreinte digitale, en devient presqu’anecdotique. Il s’agit véritablement d’une révolution pour la famille d’ordinateurs portables introduite par Apple en 1991 avec le tout premier Powerbook 100…

 

 

Une innovation qui renouvelle l’approche de travail…

En introduisant la Touch Bar, comme à son habitude Apple est très en avance sur son temps… Cette surface tactile, constituée d’un écran Oled, décline une palette de touches selon l’application ouverte et le travail en cours. Celles-ci deviennent dynamiques et, si l’on veut en tirer le meilleur parti, il faut prendre l’habitude de réserver à cet espace au-dessus du clavier une attention visuelle particulière...

Cette nouvelle interface utilisateur dispose d’une intelligence prédictive qui lui permet de modifier le panel des raccourcis delivrés en fonction de la tâche gérée au sein des applications. Cet accès facilité aux fonctionnalités des applications sur lesquelles on travaille est particulièrement réussi pour la nouvelle version de Final Cut Pro X dévoilée au printemps dernier.

 

L’intégration de Final Cut Pro X avec la Touch Bar permet de passer d’un outil de montage à l’autre sans raccourci clavier, d’ajuster les niveaux sonores de Trimer ou de passer en mode Play plus intuitivement. La Touch Bar est même en mesure d’afficher un aperçu interactif de toute la time-line par code couleur afin de permettre à l’utilisateur de parcourir son projet du bout des doigts…

Cette Touch Bar rend aussi Photoshop, Microsoft Office, DaVinci Resolve ou Logic Pro X plus faciles à utiliser en affichant directement leurs principaux outils et fonctionnalités… Mais dommage, cette intégration ne fonctionne pas encore avec Adobe Premiere !

 

 

Taillé pour la postproduction…

Souhaitant confirmer son positionnement disruptif, Apple a fait le choix d’équiper sa machine de ports Thunderboldt 3… Ses quatre ports Thunderbolt 3 cumulent le transfert de données, l’affichage et l’alimentation avec une seule prise. Cette connectique Thunderbolt 3 représente la Rolls-Royce du débit avec 40 Gb/s, compatibles USB-C (et donc USB 3.1 gen 1 et gen 2) et ces ports permettront, par exemple, de gérer deux écrans 4K à 60 Hz ou un écran 5K multipanneaux avec un seul câble.

Le prix à payer de ce confort technologique, c’est l’usage d’adaptateurs lorsque l’on veut s’interfacer l’écosystème audiovisuel actuel, car Apple abandonne ici toute connectique USB ainsi que l’emplacement pour carte SD…

 

Outre la performance du Thunderboldt 3, la machine offre un débit en lecture jusqu’à 3,2 Go/s, ce qui en fait le portable le plus rapide du monde. Une telle prouesse permet, par exemple, un travail d’édition sur une production multicaméra 4K en Live. Dans la version 15’, le processeur Radeon Pro, couplé à 2 ou 4 Go de mémoire, alloue aussi de belles possibilités en termes de capacités graphiques temps réel…

Enfin, son affichage de nouvelle génération – wider color display – lui confère une finesse de visualisation supérieure aux ordinateurs de la génération précédente et la puissance des haut-parleurs a aussi été améliorée.

 

 

Le MacBook Pro Touch Bar se décline en quatre modèles

Le MacBook Pro équipé de Touch Bar existe en quatre configurations 13 et 15 pouces. Le ticket d’entrée est de 1 999 € pour la première version 13 pouces avec un processeur bi-cœurs Intel Core i5 de 3,1 GHz, 8 Go de RAM et 256 Go de stockage SSD (2 249 € pour la version 512 Go).

En 15 pouces, les deux configurations ont en commun leurs 16 Go de RAM et des processeurs et circuits graphiques similaires (Intel Core i7 quadri-cœurs à 2,6 GHz et 2,7 GHz (Radeon Pro 555 et 560). Le stockage légitime la différence de prix : 2 799 € pour la version 256 Go (celle de notre test) et 3 299 € pour la version 512 Go.

 

* Article paru pour la première fois dans Sonovision #9. Abonnez-vous au magazine Sonovision (1 an • 4 numéros + 1 hors-série) pour accéder, dès leur sortie, à nos articles dans leur intégralité.

Tags associés :
Apple MacBook Pro
Derniers articles de Nathalie Klimberg & Georges Coste

btn webtv

Dossier à la une

  • Le premier point important dans la vidéoprojection, c’est l’écran. © DR

    Vidéoprojecteurs – L’offre technique (partie I)

    jeudi, 29 novembre 2018 // Rédigé par Antoine Gruber
    La vidéoprojection est l’outil de diffusion d’image le plus utilisé dans les salles de formation et très souvent dans les salles de réunion de moyenne et grande envergure. Pourquoi une telle popularité ? C’est à l’évidence le moyen le plus économique au ratio prix/surface d’image de toutes les technologies d’affichage...

Dernières news / coups de coeur


LivreVR 300x300 A

SONOVISION PREMIUM PARTNERS

Pas d'éléments trouvés.
Retour en haut de page
Copyright 2011-2018 Génération Numérique. Tous droits réservés sitemap