Samsung Onyx : L’écran Led entre dans la salle de cinéma

Innovation Technologique, Technique // lundi, 25 juin 2018 // Rédigé par Stephan Faudeux

Le 20 mars 2018, cent-vingt-trois ans après la première projection des frères Lumière, la salle de cinéma Arena Cinemas de Zurich proposait une première mondiale, la diffusion d’un long-métrage grâce à la technologie Onyx Cinema Led de Samsung. Une technologie déjà connue dans le monde de l’affichage et de l’événementiel, mais une première pour la projection d’une œuvre cinématographique. D’ailleurs, il va falloir réinventer la grammaire, nous ne pourrons plus parler de la projection d’un film ! Utiliser un mur Led pour diffuser un film est une suite logique dans l’évolution des technologies audiovisuelles. Bémol, le prix ; et pour le moment, aucune indication n’est fournie.

 

Cette première salle Cinéma Led est au sein du Megaplex (18 salles) Arena Cinemas Sihlcity de Zurich ouvert il y a 11 ans et qui a connu de nombreuses évolutions technologiques, dont le passage au numérique, le passage à la projection Laser, au 4DX et aujourd’hui à l’écran Led.

« Arena Cinemas est un exploitant suisse 
avec un réseau de multiplexes dans les plus importantes villes en Suisse. Nous avons une cinquantaine de salles. Le groupe a été précurseur en Europe de nombreuses innovations technologiques, notamment nous avons été les premiers à installer la technologie de sièges dynamiques 4DX, nous avons six salles équipées à ce jour. Nous pensons qu’il faut être innovant pour aller chercher les clients et non pas être passif en attendant qu’ils viennent dans nos salles », indique Patrick Tavoli, président d’Arena Cinémas.

L’installation de l’écran, l’adaptation et la rénovation de la salle ont pris quatre semaines. Le tout a été réalisé par la société Imaculix. L’écran se compose de 96 panneaux, chacun des panneaux comprend 24 modules, soit un total de 2 304 modules. Les Suisses sont réputés pour leur précision horlogère dans la finition. Il en faut pour aligner les différents panneaux. Grâce au montage sans joint et au calibrage haute précision, le spectateur a l’impression de voir une paroi noire et uniforme. La salle de Zurich comprend 140 places, et l’écran mesure 10,2 m de base sur 5,4 m de haut, ce qui donne un écran d’environ 9 millions de pixels.

« La technologie Cinéma Led, offre de nombreux avantages par rapport à une projection traditionnelle. Notamment la qualité visuelle avec des noirs plus profonds, une diffusion de la lumière uniforme. Nous avons refait le gradinage pour avoir une vision parfaite sur l’écran. Cette salle n’aura pas de majoration, le prix du ticket sera le même que pour les autres salles », poursuit Patrick Tavoli.

 

La Technologie Cinéma Led

La technologie Onyx Cinéma Led a été développée avec le soutien des studios hollywoodiens et elle est bien évidemment compatible DCI. L’agrément a été obtenu en mars 2017. La technologie offre un contraste et une luminosité bien supérieurs à ce qui peut se trouver dans les salles actuelles. Samsung parle de contraste infini (Infinité : 1) ; il est vrai
 que pour faire du noir, il suffit d’éteindre les diodes (le noir est vraiment noir et les blancs très blancs !). L’écran est compatible HDR et la version est 4K et 3D.

À la différence d’une projection conventionnelle, la technologie Cinéma Led permet d’avoir une couleur uniforme sur tout l’écran, y compris sur les bords ; il n’y a pas de hot spot lumineux. Lors d’une projection 3D avec des lunettes, la luminosité est de 300 nits,
 ce qui permet d’apprécier les contrastes de l’image et d’obtenir une 3D plus réaliste. La luminosité générale est de 146 fL (environ 10 fois supérieure à une projection classique). L’écran chauffe, il dégage une température d’environ 28 °, mais cette chaleur se dissipe et n’est pas perceptible pour les premiers rangs. Des questions se posent quant à la diffusion sonore. En effet, le son ne peut pas venir de l’arrière de l’écran. Il vient du haut et du bas de l’écran et l’espace audio est simulé. Le son est conçu par JBL, qui appartient à Harman (aujourd’hui filiale de Samsung). L’algorithme et le système audio, baptisé Sculpted Surround, recentre le son et les murs font office de réflecteurs (un peu comme une barre de son géante).

 

De nouveaux services  

Cette nouvelle technologie d’écran va changer la morphologie des salles, modifier le gradinage et permettre de développer de nouveaux services ; l’exploitant de la salle pense notamment à proposer des dîners avec une ambiance lumineuse normale. Il est vrai que la luminosité est vraiment impressionnante. « La qualité de l’écran et sa technologie vont permettre de diffuser certes des films, mais l’écran pourra aussi servir pour du e-sport et pour des conventions d’entreprise », précise Patrick Tavoli.

« En déployant la technologie Samsung dans les salles de cinéma, les exploitants ont des opportunités de développements commerciaux plus importants. Notamment, ils gagnent de l’espace, il n’y a plus besoin de cabines de projection et il est possible de mettre plus de sièges dans la salle. Pour ce qui est de la gamme de produits, Samsung en aura trois, à terme. Le 4K Display (DCI), dans quelques mois une version 2K (DCI) et à la fin de l’année un modèle 4K de 15 m de base », indique Damon Crowhurst, directeur Samsung Display Europe.

NDLR : Lors de la projection, le film présen
té lors de cette avant-première était en 3D (Pacific Rim : Uprising). Personnellement, j’ai remarqué l’absence de certaines fréquences ; le technicien m’a précisé que les réglages n’étaient pas encore totalement finalisés. L’image est impressionnante, le spectre colorimétrique est étendu avec une précision dans les détails et un contraste unique pour un film dans une salle de cinéma.

La taille d’un panneau est de 640 x 900 mm et pèse 14,2 kg. Il y a 96 panneaux pour constituer l’écran (16 panneaux en largeur et 6 en hauteur), 4 096 x 2 160 pixels, pour un ratio de 2.39 :1 en scope et 1.85 :1. 
La durée de vie est donnée pour 100 000 heures.

 

* Extrait de l’article paru pour la première fois dans Sonovision #11, p.12-13 Abonnez-vous à Sonovision (4 numéros/an + 1 Hors-Série) pour accéder, à nos articles dans leur totalité dès la sortie du magazine.

btn webtv

Dossier à la une

  • Les écrans à microLED reprennent le principe des murs vidéo à LED en réduisant la taille des diodes et le pitch, distance entre les pixels. © DR

    Les microled, une nouvelle technologie pour les écrans vidéo?

    jeudi, 12 juillet 2018 // Rédigé par Pierre-Antoine Taufour
    Les écrans à microled ont fait une timide mais remarquée apparition lors des récents salons du CES et de l’ISE. Cette nouvelle technologie associe les avantages respectifs des écrans LCD et Oled et pourrait se généraliser sur l’ensemble des équipements d’affichage, depuis les téléviseurs en passant par les smartphones et autres...

Dernières news / coups de coeur


LivreVR 300x300 A

SONOVISION PREMIUM PARTNERS

Pas d'éléments trouvés.
Retour en haut de page
Copyright 2011-2018 Génération Numérique. Tous droits réservés sitemap