Quand le smartphone télécommande

Technique // vendredi, 14 octobre 2016 // Rédigé par S.P. Cholifex

L’appareillage audiovisuel nécessite de fréquentes interventions de la part de l’utilisateur ; c’est la raison pour laquelle il s’est doté très tôt de capacités de contrôle à distance. La fonctionnalité de télécommande (remote control) s’est rendue indispensable grâce à la télévision, détournant l’usage commun pour donner naissance au désormais populaire… zapping.*

 

Depuis quelque temps déjà, des applications pour smartphone permettent de remplacer astucieusement un ou plusieurs boîtiers pour télécommander des équipements multimédias. Le prix de remplacement des télécommandes étant généralement élevé, et la disparition de modèles de remplacement n’étant pas rare… la simple possibilité de remplacer n’importe quelle télécommande par un smartphone disponible est intéressante.

Des logiciels perfectionnés en augmentent la fonctionnalité, donnant la possibilité de remplacer plusieurs télécommandes – pour hifi, TV, ordinateurs, lecteurs médias, enregistreurs –, de commander simultanément plusieurs appareils de même type groupés, ou encore de remplacer une séquence de commandes par une seule touche personnalisée. Dans l’environnement professionnel comme à la maison, ce type de commande centralisée à distance s’avère souvent une solution astucieuse et économique.

 

Commandes numériques

Historiquement, la liaison par faisceau infrarouge (IR) a été le premier système utilisé à large échelle par les industriels pour la transmission locale de données numériques à faible débit. Ce procédé, dont tout téléspectateur est familier, est celui qui équipe la télécommande (émettrice d’IR), lui permettant d’émettre ses commandes vers le poste de télévision (récepteur d’IR). La liaison infrarouge s’apparente à un flux cohérent d’ondes lumineuses qui a la caractéristique de ne pas être visible par l’œil ; elle est directionnelle et nécessite que l’utilisateur attentif oriente l’émetteur en direction du récepteur. Sa portée, limitée à quelques mètres seulement, répond à la grande majorité des usages.

Certains équipements numériques peuvent désormais être télécommandés en utilisant d’autres ports de communication. Il faudra donc commencer par savoir quels équipements mobiles sont équipés de port infrarouge (ils ne le sont pas tous) et quels appareils à contrôler décodent l’IR.

Le smartphone est un système d’information communicant, et la communication en radiofréquences s’inscrit à plus d’un titre dans la longue liste de ses fonctionnalités. Il sait se connecter à des réseaux numériques de natures diverses, reposant sur des technologies éprouvées. Pas seulement avec les réseaux GSM (3G, 4G et bientôt 5G) qui sont la clef de voûte de l’Internet mobile.

Avec le wi-fi, notre smartphone se connecte sans fil à Internet grâce à une desserte ADSL locale, et potentiellement aux autres équipements connectés à ce même réseau, avec un débit de l’ordre de 11 Mbps avec la norme 802.11b et une portée de quelques dizaines de mètres en intérieur. Attention : c’est parfois un équipement qui émet le réseau wi-fi en mode hotspot, comme par exemple certains appareils photos ou smart-TV qui peuvent s’affranchir de l’absence d’infrastructure locale. Le smartphone, la tablette se connectent à ce réseau privatif, et grâce une application dédiée à l’appareil cible, le commandent alors à distance et échangent des médias.

Depuis quelques années, le protocole Bluetooth est venu compléter la gamme des liaisons numériques, permettant de coupler deux appareils par un processus d’appairage et de transmettre des données, sur une portée limitée à quelques mètres seulement, avec un débit plus limité (de 721 kbps théoriques pour la V1.0 à 2,1 Mbps pour la V2.0 avec Enhanced Data Rate). Certaines solutions utilisent un transducteur pour convertir les commandes Bluetooth en flux infrarouges.

Pour les smartphones équipés d’un port de communication IR, la diversité des performances en termes de puissance et directivité infrarouge est grande (voir http://www.ultramote.com/comparisonchart.pdf). Une solution pratique vient également sous la forme d’une carte d’extension émettrice IR au format Compact Flash.

 

Les Apps de télécommandes

Une App mobile apporte une solution logicielle au besoin de télécommande en échangeant des boutons physiques contre des boutons tactiles affichés sur écran. On notera toutefois que, si les boutons physiques sont constamment opérationnels, l’affichage d’un écran est le résultat d’un processus guidé par plusieurs opérations (mise en marche, déverrouillage, lancement de l’application, sélection de la cible…). Et il arrive parfois que le mobile soit déjà occupé par… une application de second écran. Pour parer cette contrainte, certaines propositions de télécommandes intelligentes combinent le meilleur des deux solutions avec une App pour mobile et un boîtier de télécommande universelle physique.

Certaines Apps autorisent une personnalisation de l’affichage des commandes. La configuration du code de commande s’opère par téléchargement à partir d’une banque de données, ou par apprentissage à partir de la télécommande physique en orientant le faisceau vers le récepteur IR du smartphone. Quand le port IR est disposé sur le côté du smartphone, l’application force l’affichage horizontal pour que l’émission soit bien dirigée.

Une grande variété d’Apps, gratuites ou payantes, sont proposées pour tous les mobiles ; sous Android et Windows mobile, on trouve NoviiRemote, Peel, Android-TV R.C, Xfinity, SmartGlass, les Apps directement proposées par les constructeurs de TV (LG, Panasonic…) et la gamme des solutions Harmony de Logitech. Sans oublier les appareils mobiles sous IOS : avec Remote, qui permet de commander l’Apple-TV dans la zone couverte par le wi-fi, myTifi pour les Smart-TV Samsung, iViewer ou Dijit Universal Remote à coupler avec un module de conversion infrarouge Beacon de Griffin, iTach de Global Caché, ou RedEye.

 

* Article paru, pour la première fois, dans Sonovision #4, p. 42. Soyez parmi les premiers à recevoir dès sa sortie notre magazine papier en vous abonnant ici 

btn webtv

Dossier à la une

  • Le téléviseur Samsung Microled 75’’ est très proche du modèle final prévu dans les linéaires d’ici quelques mois. © DR

    CES : Pourquoi les Microleds viennent concurrencer l’Oled...

    lundi, 25 mars 2019 // Rédigé par Alban Amouroux
    La déferlante 8K n’aura échappé à personne. C’était le maître-mot du Consumer Electronic Show de Las Vegas 2019. Tous les constructeurs d’écrans s’y sont mis avec des écrans toujours plus grands même si pour cette résolution il n’existe pas encore de canal de diffusion. Cette révolution annoncée risque de devenir...

Dernières news / coups de coeur

SV app

SONOVISION PREMIUM PARTNERS

Pas d'éléments trouvés.
Retour en haut de page
Copyright 2011-2019 Génération Numérique. Tous droits réservés sitemap