ISE 2019 : Une année de transition riche en innovations !

Un salon impressionnant par sa taille avec toujours plus d’exposants et de visiteurs, respectivement 1 300 et plus de 80 000, qui se traduit par une augmentation des surfaces nécessaires, désormais très au-delà des capacités du centre d’exposition du RAI d’Amsterdam. Encore une année en 2020 sur ce site avant la migration annoncée vers Barcelone pour une surface d’exposition accrue.

 

Année de transition si l’on peut dire pour cette édition de l’ISE 2019, avec une consolidation des gammes chez tous les constructeurs en 4K60, pas toujours 4.4.4 HDR, mais tout de même, ce format devient la norme pour tous les produits. Nous avons donc assisté à un large remplacement des produits pour une mise à niveau.

En parallèle, la poursuite de la vague des écrans à leds qui s’imposent de plus en plus, avec des offres en écran de cinéma, en application pour salles de prestige type salle de conseil, ou pour des applications type salle de contrôle. La led se rapproche, c’est certain, et l’on sent bien que certains constructeurs en ont peur.

La bataille se joue aujourd’hui sur le pitch et les nits. La nouvelle référence semble être située à 0,9 mm, un pitch ultra fin pour des images hyper définies et une grille invisible à moins d’un mètre de distance. Les 0,9 mm se retrouvent chez la plupart des fabricants de premier rang. Du côté de la luminosité, à partir de 1 000 nits le HDR est garanti, quand certains constructeurs savent monter à 6 000 nits. D’autres se sont lancés dans le HFR à 120 Hz.

La 4K s’est imposée depuis le dernier ISE. Toutes les matrices et autres extendeurs gèrent l’ultra haute définition, que ce soit en direct, en HDBaseT ou sur IP. La 8K est le nouvel horizon à atteindre. De nombreux vidéoprojecteurs et moniteurs sont déjà compatibles.

Aucun problème pour les murs de leds, il suffit d’ajouter plus de modules. En revanche, les serveurs de média sont rares, mais ils existent. Il faudra se contenter d’une liaison directe pour l’instant, car côté traitement et transport du signal, les premières matrices compatibles arriveront (peut-être) cette année.

La vidéo sur IP SDVoE fait de plus en plus d’adeptes, mais encore beaucoup de fabricants préfèrent utiliser leur propre protocole propriétaire. Ils pourront bientôt choisir entre SDVoE et Dante AV, nouvelle déclinaison vidéo du célèbre protocole audio sur IP.

 

Côté audio justement, Dante règne toujours en maître, même si l’AES67 et Ravenna commencent à gagner un peu de traction. Mais un nouveau concurrent fait son apparition : Milan, une évolution d’AVB aux caractéristiques proches de Dante. De nombreux grands acteurs de l’audio sont déjà impliqués et les premiers produits étaient visibles lors de cet ISE.

Quel que soit le domaine d’application, les enceintes sont de plus en plus petites, sans faire de concession sur les performances. Oui, il y aura toujours des monstres imposants, surtout pour les caissons de basses. Mais pour le reste du spectre, les enceintes deviennent plus fines. Les modèles pour line array sont aussi de plus en plus compacts en se tournant vers le montage point source.

 

Côté installation, l’offre est assez large et diversifiée pour trouver la bonne enceinte pour le bon projet : encastrable, mini point source, suspension, murale, etc. Cette année, les fabricants se reposaient beaucoup sur la couleur et le nuancier RAL pour mettre en avant leurs enceintes.

Autre tendance dans l’audio : les interfaces de pilotage propriétaires. De nombreuses marques développent des claviers muraux, des dalles tactiles et des apps complètes pour piloter leurs propres produits, voire ceux d’autres fabricants. Ainsi, la marque vous embarque dans son univers de bout en bout ; vous n’avez plus besoin d’aller chercher un automate tiers pour le contrôle. Cette tendance paraît logique quand les fabricants d’automates viennent marcher depuis quelques années sur les plates-bandes des spécialistes de l’audio. Chacun chez soi avec son offre complète.

 

L’intégralité de notre compte-rendu « musclé », qui présente les tendances, les nouveautés et les innovations apparues à l’ISE 2019, est à lire dans le magazine papier Sonovision #15. Au fil des semaines, il sera en ligne sur notre site web, ceci en plusieurs parties. À suivre : Panneaux Led – Projecteurs – Écrans plats, écrans toile et supports mécaniques - Serveur média - Traitement vidéo - Transport vidéo – Automation - Communication unifiée & Visioconférence - Partage de document sans fil - Production & Diffusion - Vidéo Over IP - Audio installation - Audio sonorisation – Câbles, réservation de salle, guidage d’entreprise et autres.

 

Extrait de l’article paru pour la première fois dans Sonovision #15, p.20-49. Abonnez-vous à Sonovision (4 numéros/an + 1 Hors-Série) pour accéder à nos articles dans leur totalité dès la sortie du magazine.

Tags associés :
ISE 2019
Derniers articles de Nathalie Klimberg, Antoine Gruber, Alban Amouroux, Stephan Faudeux

btn webtv

Dossier à la une

  • En haut-Avec leur bague de verrouillage, les connecteurs BNC offrent des liaisons plus fiables. ©RM Computertechnik. En bas-Les câbles HDMI sont limités à une longueur de quelques mètres et leurs connecteurs dépourvus de système de verrouillage. ©CMPLE

    Privilégier la liaison SDI par rapport au HDMI

    jeudi, 14 novembre 2019 // Rédigé par Pierre-Antoine Taufour
    Sur le marché des équipements vidéo «corporate», de nombreux matériels sont équipés d’entrées/sorties soit SDI, soit HDMI, et parfois les deux. La liaison SDI et ses déclinaisons HD-SDI puis 3G-SDI, équipée de connecteurs BNC, sont systématiquement implantées dans les environnements «broadcast» car...

Dernières news / coups de coeur

SV app

SONOVISION PREMIUM PARTNERS

Pas d'éléments trouvés.
Retour en haut de page
Copyright 2011-2019 Génération Numérique. Tous droits réservés sitemap