Créer, à faible coût, son environnement de production sur IP

Alors que le futur de la production vidéo sur IP prend forme, c’est dans le même temps devenu un concept de plus en plus important pour l’industrie de la production vidéo, à tous les niveaux professionnels, et pas uniquement pour les diffuseurs broadcast. En conséquence, tous ces utilisateurs potentiels se posent beaucoup de questions pratiques, veulent des réponses rapides et ne peuvent pas se permettre d’attendre que le futur arrive.*

 

Qui passe à la production tout IP, et pourquoi ?

Pas de doute, les grands fabricants, les experts, et les grands diffuseurs sont déjà en train de tracer le chemin qui mène au futur de la production vidéo sur IP. Plutôt que de rester bloquée sur des équipements dépassés et encombrants, des années après leur fin de vie, la production sur IP profite au maximum à la fois des composants standards de l’IT et de la technologie du réseau, lui permettant de progresser et de s’adapter aux innovations d’aujourd’hui.

Pas plus loin qu’en avril 2016, lors du dernier NAB Show, les membres du panel de la Super Session Broadcast Minds ont énuméré une longue liste d’avantages concrets dont pouvait bénéficier un workflow, en passant de systèmes de production traditionnels à une production sur réseau, notamment :
• accéder à ses vidéos partout et tout le temps ;
• réduire le câblage et les branchements ;
• accroître la disponibilité des flux ;
• compatibilité dans les formats délivrés vers les appareils des utilisateurs ;
• éviter les conversions multiples ;
• obtenir du contenu créé par les utilisateurs ;
• tester facilement de nouvelles idées de programme ;
• acheter des équipements plus abordables;
• nouvelles compétences pour ses équipes ;
• expérimenter de nouveaux workflows.

Parmi les membres du panel, se trouvaient les directeurs des opérations de production en direct de Turner Sports, NBA Entertainment et The X-Factor Digital Experience. La bonne nouvelle ? Les avantages de la production sur IP ne sont pas réservés aux grandes chaînes de télévision, ils sont accessibles par tous les producteurs.

Les producteurs vidéo indépendants, les sociétés de production corporate, les sociétés d’événementiel, les entreprises, les instituts et universités, les lieux de culte… tout le monde peut atteindre le même objectif. À la différence que vous pouvez le faire sans passer par les demandes de budget formelles, les années de planification, les investissements gigantesques et les soucis d’intégration qui vont de pair avec les installations de technologies broadcast.

Grâce à la technologie NDI, le protocole libre de droit de NewTek offrant une connexion bidirectionnelle entre différents appareils de production sur l’IP, vous pourrez toujours travailler avec votre infrastructure actuelle, tout en bénéficiant au maximum des avantages d’un environnement hybride SDI-IP.

 

Est-ce que je peux utiliser mon infrastructure, mes équipements et mon studio actuels ?

Oui ! Avoir un environnement de production sur IP ne veut pas nécessairement dire abandonner ses investissements, et avec eux des années de savoir-faire. Installés de manière adéquate, les systèmes traditionnels et modernes peuvent coexister et s’enrichir mutuellement.

Il n’est pas rare dans l’industrie de la vidéo de penser l’IP comme le remplacement des câbles et des infrastructures HD-SDI, par une infrastructure basée sur l’Ethernet, et fonctionnant généralement de la même façon. Simplement, augmenter votre solution actuelle avec l’IP est suffisant pour permettre aux producteurs de faire de nouvelles choses et créer des programmes qu’ils n’auraient jamais envisagés auparavant.

 

Est-ce que l’IP peut être poussé plus loin ?

Oui. L’IP est disponible partout, c’est ce qui décuple son potentiel et repousse les limites de la création de contenu. Vous n’avez plus besoin de créer et d’installer un studio professionnel spécifique ; vous pouvez produire là où il y a du réseau. « Partout » est votre studio de télévision.

Pourquoi ? Trois mots : « pas de câbles ». Cet avantage, à lui seul, permet de faire changer d’avis les diffuseurs les plus conventionnels et réfractaires.

Quelle est la chose qui définit généralement l’endroit où les productions vidéo ont lieu ? Le lieu de l’action : il faut que ce soit assez proche pour que les caméras puissent être connectées au mélangeur. Vous pouvez accéder à différentes sources à différents endroits, avoir différentes équipes de production dans ces endroits, et différents postes dans chaque équipe, travaillant tous ensemble, mais dans un vaste environnement.

 

Est-ce que l’IP a besoin d’une bande passante importante ?

Non. La plupart des producteurs indépendants, les petites sociétés ou encore les associations n’ont pas de budget à mettre dans un nouveau réseau. Si la vidéo sur IP devient la solution que NewTek prévoit, elle doit fonctionner sur le réseau Gigabit.

Certains fabricants peuvent faire croire que la promesse de l’IP est limitée, à l’instar d’une liaison point-à-point SDI. Si tel était le cas, un workflow HD aurait besoin d’une connexion Ethernet double 10 Gigabit juste pour obtenir quelques sources, et jusqu’à 3 Gbps par flux vidéo.

Avec NDI, il est possible de disposer de nombreux flux sur le réseau GigE. Le NDI est assez puissant pour vous permettre d’avoir 8 à 10 flux simultanés. Le gros avantage est qu’en réalité vous utilisez la bande passante uniquement en fonction de vos besoins, donc en pratique votre bande passante peut supporter encore un surcroît de sources. Les bonnes pratiques demandent d’utiliser un sous-réseau fermé et isolé, afin d’éviter les interférences provenant du trafic extérieur et pour sécuriser votre production.

Cependant, avant de créer un sous-réseau pour votre production, si vous n’êtes pas concernés car votre production est de petite taille, et votre réseau a une capacité suffisante, tel que 10 Gig ou plus, vous pouvez d’abord faire un essai afin de trouver le nombre idéal de systèmes auxquels vous pouvez accéder sans paralyser votre réseau.

Tous les experts de la vidéo ne sont pas forcément à l’aise avec l’IT, ni les spécialistes de l’informatique avec la vidéo. NewTek et son réseau de revendeurs, répondent aux questions que les clients se posent tous les jours, ouvrant de nouvelles possibilités pour exploiter le potentiel du futur de la vidéo sur IP… aujourd’hui.  

 

La vidéo à la demande du dernier Broadcast Minds est disponible ici 

 * Article paru, pour la première fois, dans Sonovision #4, pp. 58-60. Soyez parmi les premiers à recevoir dès sa sortie notre magazine papier en vous abonnant ici 

Tags associés :
IP NewTek Newtek Tricaster
Derniers articles de Will Waters, product marketing director and director of professional services, NewTe

btn webtv

Inscription newsletter

Dossier à la une

  • Au sous-sol du Fifa Museum, un spectacle à 180 ° retrace les grands moments des finales du Mondial de football. © DR

    Les musées du sport ne prennent plus la poussière

    jeudi, 14 septembre 2017 // Rédigé par Bernard Poiseuil
    Longtemps considérés comme des mouroirs d’objets précieux ou insolites, les musées du sport se réinventent en impliquant les visiteurs dans leur découverte, grâce à la médiation technologique. * Depuis le 28 février 2016, c’est tout l’univers du ballon rond et de sa place dans les sociétés modernes qui s’expose au...

Dernières news / coups de coeur


LivreVR 300x300 A

SONOVISION PREMIUM PARTNERS

Pas d'éléments trouvés.
Retour en haut de page
Copyright 2011-2017 Génération Numérique. Tous droits réservés sitemap