CES : Pourquoi les Microleds viennent concurrencer l’Oled...

Produits, Image, Technique // lundi, 25 mars 2019 // Rédigé par Alban Amouroux

La déferlante 8K n’aura échappé à personne. C’était le maître-mot du Consumer Electronic Show de Las Vegas 2019. Tous les constructeurs d’écrans s’y sont mis avec des écrans toujours plus grands même si pour cette résolution il n’existe pas encore de canal de diffusion. Cette révolution annoncée risque de devenir rapidement une commodité, comme l’UHD/4K avant elle. Certains fabricants avaient donc décidé de détourner l’attention vers les écrans Microled pour le grand public...

 

Aujourd’hui, LG est encore le seul fabricant de dalles Oled. Tous ses concurrents comme Sony, Philips et Panasonic, se fournissent chez lui, sauf Samsung. Ce dernier a fait l’impasse et fonce directement sur les Microleds. Cette technologie dérive des grands écrans led émissifs utilisés pour les panneaux publicitaires vidéo ou les affichages dans les stades, par exemple. Dans ce domaine, les écrans sont énormes en dimensions et permettent une distance de visionnage se comptant en dizaines ou en centaines de mètres. Les leds RVB qui les composent sont espacées de 1 à 40 mm. La miniaturisation a fait son effet : avec la technologie Microled pour une vision de près, l’écart entre deux leds se compte en microns.

 

 

Une nouvelle génération de téléviseurs

Cette technologie pleine d’avenir est encore complexe et très chère à produire. Un écran 4K Microled contient 24 millions de pixels et aucun d’entre eux ne peut être défectueux pour la commercialisation. Le coût de fabrication d’un écran Microled est aujourd’hui trois à quatre fois supérieur à celui d’un écran LCD.

En dehors de ces contraintes temporaires, l’écran Microled surpasse le LCD et l’Oled sur tous les critères : consommation électrique moindre, luminosité plus importante, pas de marquage, meilleur respect de l’espace colorimétrique, durée de vie plus importante. Les Microleds bénéficient d’autres avantages identiques à l’Oled par rapport au LCD classique : angle de vision important, vitesse de rafraîchissement ultra rapide, noirs infinis.

Les écrans Microled pour les environnements résidentiels possèdent un autre avantage de poids : leur modularité. Les consommateurs sont en demande d’écrans de plus en plus grands. Hier, un téléviseur mesurait en moyenne 42’’, demain ce sera 65’’, voire plus. Cela implique de nouvelles contraintes : le transport, l’installation, la fragilité. La modularité des écrans Microled répond à ces contraintes. Transporter et assembler des petits modules pour constituer un grand écran pourrait bien mettre les téléviseurs classiques et les vidéoprojecteurs à la retraite.

 

 

Samsung, fer de lance du Microled auprès du grand public

Comme en 2018, Samsung est la société ayant le plus fait parler d’elle grâce à une nouvelle présentation de sa solution Microled : « The Wall ». La version 2018 présentait des raccords légèrement visibles entre les modules. Avec la version 2019, les leds passent de 280 à 70 microns. En conséquence, les raccords ont totalement disparu.

En dehors des qualités visuelles, Samsung démontrait l’intérêt indéniable de la modularité avec deux écrans de 75’’ et 84’’, des diagonales presque classiques pour une pièce de vie, et un autre de 219’’, plus adapté aux applications professionnelles. Tous ces écrans reposaient sur les mêmes modules, simplement assemblés en quantité différente.

Sony est le premier à avoir présenté un téléviseur Microled grand public lors du CES 2012. Un prototype de 55’’ reprenait la technologie Crystal Led développée par la marque pour l’affichage dynamique et l’événementiel. Entretemps, Sony a pris le virage de l’Oled pour le grand public et a réservé le Crystal Led à sa division pro uniquement, dans une gamme appelée Cledis (Crystal Led Display System).

Sur ce CES 2019, Sony avait mis en place un écran Cledis de dix mètres de largeur, en résolution 8K et à 120 images par seconde. Il diffusait essentiellement des jeux vidéo, parfaitement adaptés à cette fréquence de rafraîchissement, depuis un prototype de la future console PlayStation 5.

 

 

Les acteurs principaux placent leurs pions sur l’échiquier des Microleds

Hisense présentait de son côté un écran Microled de 143’’ sous la référence Adonis MD, MD signifiant Modular Display. Dans cette configuration 4K, les 24 millions de leds participaient à recréer une image très lumineuse, un autre point fort pour attirer l’œil sur la technologie Microled. L’Adonis MD couvre l’espace colorimétrique DCI-P3 à 100 % d’après Hisense. Pas sectaire, Hisense est adepte de toutes les technologies d’écrans, avec du LCD, avec ou sans Quantum Dot, de l’Oled et du laser pour ses vidéoprojecteurs à ultra courte focale. Présenter des Microleds en complément au CES, c’est démontrer sa maîtrise technologique sur le marché des diffuseurs grand public.

TCL, troisième constructeur mondial, prouvait lui aussi ses capacités technologiques avec un prototype de téléviseur Microled. Il était constitué d’un assemblage de modules de 30 cm de diagonale. Mais d’après un représentant de TCL, les modules commercialisés dans le futur mesureront peut-être 20 ou 25 cm, selon les avancées dans le domaine. Les freins à la fabrication en très grande série sont encore à lever.

En attendant, TCL prévoit la commercialisation de téléviseurs Miniled grand public dès cette année. L’assemblage de modules Miniled engendre des raccords visibles, comme sur la version Samsung The Wall 2018. TCL mise donc sur des dalles Miniled d’un seul bloc. L’avantage de la modularité est perdu, mais pas les qualités de la led émissive comme les noirs absolus et les capacités de très haute luminosité. Ces écrans Miniled, étape transitoire avant la démocratisation des Microleds, entreront en concurrence frontale avec l’Oled.

 

 

La réalité augmentée intègre les Microleds

TCL source ses modules auprès de son partenaire CSoT. TCL et CSoT sont associés, avec Samsung par ailleurs, dans la construction de la plus grande usine au monde de fabrication de panneaux LCD et Oled. Mais CSoT ne fabriquera pas directement les Microleds. Aujourd’hui, cette technologie pointue est maîtrisée uniquement par les fabricants de leds et non par les fabricants de dalles. Allos et Plessey sont deux des rares sociétés à détenir ce savoir-faire.

Plessey a été citée dans les meilleurs innovations 2019 par le CES pour ses composants Microled. Elle a également été élue « Entreprise technologique de l’année » par les National Technology Awards 2018.

Plessey était présent au CES à travers Vuzix, l’un de ses clients, spécialisé dans les lunettes de réalité augmentée depuis 1998. Ce type de lunettes intègre un écran dans le verre. Un écran dont il doit être possible de regarder à travers. Mais aussi un écran devant présenter une définition la plus précise possible, un taux de contraste élevé pour une vision en plein jour et une consommation électrique réduite. Les Microleds tombent à pic pour cet usage.

Plessey développe QuantaBrite pour Vuzix, un produit Microled basé sur la technologie propriétaire GaN-on-Si (Gallium Nitride on Silicon) intégrant des trios de leds RVB. Elle supplante la technologie actuelle GaN-on-Sapphire ne permettant pas d’atteindre les objectifs de performances thermiques, de réduction de taille, de poids et de consommation.

Plessey est capable de descendre à 1 micron pour une led RVB émettrice. Cela équivaut à une résolution Full HD sur une diagonale de seulement 1,78 cm. Keith Strickland, le directeur technique de Plessey déclare à ce sujet : « La technologie Microled est en train de devenir la seule à pouvoir fournir une luminance élevée dans un très petit facteur de forme avec une consommation d’énergie minimale nécessaire. Cela permet de réduire les coûts et de permettre des produits légers alimentés par batterie pour une gamme d’applications grand public et industrielles émergentes. »

 

 

Les Microleds ont déjà leur spécification Vesa

En ouverture du CES, l’organisation Vesa a profité de cet engouement vers les écrans Microled et Oled pour dévoiler une nouvelle certification. Le Vesa Certified DisplayHDR True Black sera logiquement apposé sur ces seuls types de téléviseurs capables d’atteindre le noir absolu. Afin d’obtenir le logo, ils doivent afficher un noir ne dépassant pas 0,0005 cd/ m2, soit le plus petit niveau mesurable par les colorimètres actuels.

En comparaison avec les modèles LCD, les téléviseurs émissifs promettent des niveaux de noir cent fois plus importants. L’organisation Vesa compte ainsi aider les amoureux du home cinema et les passionnés de gaming à sélectionner les meilleurs écrans.

En dehors des téléviseurs et des lunettes intelligentes, la technologie Microled est promise à de multiples applications. La Microled est attendue dans des domaines aussi divers que l’affichage tête haute dans les automobiles, les tablettes ou les moniteurs informatiques. Apple serait déjà intéressé pour ses iPhone et Watch. La demande en Microled va donc rapidement s’accélérer.

Le cabinet d’études Yole Développement estime le marché des écrans Microled à 330 millions d’unités en 2025. Le chiffre d’affaires atteindrait 30 à 40 milliards de dollars. La commercialisation des premiers téléviseurs modulaires Microled pour le grand public n’est pas attendue avant 2020.

 

Article paru pour la première fois dans Sonovision #14, p.56-57. Abonnez-vous à Sonovision (4 numéros/an + 1 Hors-Série) pour accéder, à nos articles dans leur totalité dès la sortie du magazine.

Derniers articles de Alban Amouroux

btn webtv

Dossier à la une

  • Le défilé Balenciaga a été réalisé avec 81 sorties (MP), dans un hall de leds immersifs à 360°. DR

    La projection numérique, axe incontournable du spectacle vivant

    jeudi, 18 juillet 2019 // Rédigé par Emma Mahoudeau Deleva
    Il y a maintenant une dizaine d’années, l’Agence nationale la recherche (ANR) soutenait le projet « Virage », une plate-forme de recherches sur les nouvelles interfaces de contrôle et d’écriture répondant aux attentes des professionnels. En 2008, elle concluait que la mutation de la vidéo dans le spectacle vivant bénéficiait...

Dernières news / coups de coeur

SV app

SONOVISION PREMIUM PARTNERS

Pas d'éléments trouvés.
Retour en haut de page
Copyright 2011-2019 Génération Numérique. Tous droits réservés sitemap