Transport vidéo, le format SDVoE poursuit son expansion (compte rendu ISE 2019)

La vidéo sur IP SDVoE fait de plus en plus d’adeptes, mais encore beaucoup de fabricants préfèrent utiliser leur propre protocole propriétaire. Ils pourront bientôt choisir entre SDVoE et Dante AV, nouvelle déclinaison vidéo du célèbre protocole audio sur IP.

 

Le format SDVoE poursuit son expansion en emmenant mois après mois de nouveaux acteurs dans son sillage. Il promet le transport du son et de l’image en 4K sur des réseaux 10 GbE...

 

Altimium, filiale du groupe Tesca et unique entreprise française sur l'espace SDVoE, présentait notamment son décodeur SDVoE IPD4K-600 , un décodeur 4K non compressé sur IP qui s'appuie sur la technologie de scaler NT-2000. Compatible HDMI 2.0b, HDR & HDCP 2.2, il peut être utilisé dans une configuration avec switch Ethernet 10Gbps, ou connecté en point à point, comme dernier extendeur 4K, avec zéro latence, zero artefacts.  

Lang AG avait mis en place, avec ses partenaires sur son stand, une démonstration de produits de fabricants différents connectés entre eux en SDVoE.

Netgear et ZeeVee, deux membres fondateurs de l’alliance SDVoE, présentaient pour leur part un produit hybride inédit. En effet, les switchs réseau Netgear modulaires peuvent recevoir directement des cartes HDMI ZyPer4K fabriquées par ZeeVee. Tout ce qui se raccorde en HDMI est immédiatement converti en SDVoE et part sur le réseau. Voilà donc le premier switch mixte réseau et AV.

PureLink veut mettre les transmetteurs vidéo SDVoE en rack en gagnant le maximum de place. PureLink utilise le format ouvert OGX et a créé trois cartes SDVoE à cet effet sous la référence IPAV 1200 : HDMI, DisplayPort et 12G-SDI. Dans un bac à cartes 2U, PureLink arrive à placer dix cartes SDVoE. Soit l’équivalent, en encombrement, d’une matrice traditionnelle, que le SDVoE vise à supplanter définitivement.

Du côté des français exposants à l’ISE, seule la société Altimium du groupe Tesca s’est lancée dans le SDVoE à ce jour avec deux ensembles encodeur/décodeur. L’IPx4K-600L repose sur la puce Semtech BlueRiver NT1000 assurant le transport de la 4K en 4:4:4 avec HDR sur réseau 10 GbE. L’IPx4K-600 passe à la puce BlueRiver NT2000 en ajoutant un scaler et un sélecteur intégrés.

DVI Gear propose la fonction de gestion de murs d’images, jusqu’à 8 x 8, intégrée à ses extendeurs SDVoE. Ils passent la 4K/60, en 4:4:4 et avec le HDR.

Cyp a amélioré son extendeur SDVoE capable de passer les 18 Gbps de la 4K avec HDR sur fibre optique.

IP-Ninjar dévoilait également différents boîtiers de transport AV sur IP. On pouvait découvrir de nouveaux transmetteurs à la norme SDVoE, mais également un modèle permettant de faire cohabiter de l’audio Dante avec de la vidéo SDVoE, le NJR-AB08DAN.

Just Add Power exposait un produit équivalent, le 767DSS capable de transporter HDMI et Dante sur IP depuis un seul émetteur de départ. En revanche, JAP utilise toujours son protocole propriétaire pour la gestion du HDMI sur IP.

Pour faire cohabiter tout ce beau monde sur un même réseau, Luminex propose avec sa gamme GigaCore des switchs réseau préconfigurés spécifiquement pour l’AV (QoS, VLAN, IGMP).

Avec la Festival Box, Optocore se propose pour sa part d’agréger plusieurs protocoles sur IP afin de les transporter sur une unique fibre optique.

Audinate démontrait les capacités de Dante AV, l’évolution de son protocole audio sur IP qui devient désormais audio/vidéo. Ce qui a fait le succès de Dante se retrouve appliqué à la vidéo : gestion de l’horloge, matriçage virtuel, mémorisation des liens, etc. Dante AV se positionne comme un complément de SDVoE et non un concurrent. SDVoE nécessite des infrastructures lourdes avec du 10 GbE, tandis que Dante AV continue de fonctionner sur réseau Gigabit. Par ailleurs, Dante a mis à jour son application Domain Manager : supervision jusqu’à 1 050 produits sur une même installation, service de découverte automatique renforcé et diagnostic du réseau.

Aurora développe son propre format de distribution AV sur IP dénommé IPBaseT. Plaques murales et mini-boîtiers émetteurs et récepteurs étaient présentés pour la première fois. L’émetteur IPX-TC3 est capable de transmettre de la 4K @60Hz en 4:4:4 sur réseau 10 GbE cuivre ou fibre. Aurora a décidé de faire entrer le maximum d’innovations dans cette gamme avec le support du PoE en 10 GbE cuivre, le Dante intégré pour la partie audio et le contrôle en protocole ouvert à travers ReAX au format JavaScript. Ce protocole développé par Aurora est destiné à être utilisé par tous les acteurs de l’AV sur IP.

Chez Blustream également, on utilise un format de transmission AV sur IP propriétaire. Le nouveau couple IP200UHD-TX et -RX transmet le HDMI en 4K avec HDR, le tout sur réseau 1 Gb. Pour piloter plusieurs IP200UHD, Blustream a prévu le ACM200, un boîtier sur le réseau faisant office de contrôleur central. C’est lui qui mémorise les configurations des différents émetteurs et récepteurs, dans le cadre de la gestion d’un mur d’images par exemple.

Chez Lightware, le boîtier Ubex joue le rôle d’émetteur et de récepteur avec un seul et même produit. Il transporte la 4K avec le KVM sur IP via la fibre. Il est tout à fait possible de chaîner les Ubex entre eux selon leur implantation.

QSC a décidé lui aussi de faire cavalier seul en développant sa propre technologie AV sur IP basée sur le codec de compression Q-SYS Shift. Avec un bitrate de 850 Mbps, il est possible de passer de la 4K en 4:4:4 sur réseau 1 Gb. L’encodeur/décodeur NV-32-H dispose de trois entrées et deux sorties HDMI. Il est destiné à s’intégrer au sein d’un système automatisé Q-SYS, à côté des fonctions audio, de vidéoconférence et de sécurité via les caméras de la marque.

Le stand de l’Alliance HDBaseT était animé par 17 membres présentant leurs nouveautés. Parmi les produits les plus novateurs, on pouvait découvrir un système de téléprésence, un extender USB-C ou encore un lecteur de documents en résolution 4K. Face aux développements rapides de l’AV sur IP, le HDBaseT ne peut qu’innover sans cesse.

Atlona a d’ailleurs lancé trois nouvelles matrices HDBaseT 4K HDR dans la série Opus : 4 × 6, 6 × 8 et 8 × 10 avec extraction audio sur toutes les entrées. Dans sa gamme AV sur IP propriétaire OmniStream, les produits Atlona sont désormais compatibles Dolby Vision, une première.

Opticis poursuit sur sa lancée des convertisseurs HDMI vers fibre optique. Le nouveau HDFX-500-TR garantit une transmission HDMI 4K/60 et HDR à 18 Gbps fibre OM3 au format LC sur 200 mètres sans perte. C’est-à-dire sans aucune latence ni compression, comme si on utilisait un simple cordon HDMI classique.

 

 

Extrait de notre compte rendu de l’ISE 2019 paru pour la première fois dans Sonovision #15, p.20-49. Abonnez-vous à Sonovision (4 numéros/an + 1 Hors-Série) pour accéder à nos articles dans leur totalité dès la sortie du magazine.

btn webtv

Dossier à la une

  • Le défilé Balenciaga a été réalisé avec 81 sorties (MP), dans un hall de leds immersifs à 360°. DR

    La projection numérique, axe incontournable du spectacle vivant

    jeudi, 18 juillet 2019 // Rédigé par Emma Mahoudeau Deleva
    Il y a maintenant une dizaine d’années, l’Agence nationale la recherche (ANR) soutenait le projet « Virage », une plate-forme de recherches sur les nouvelles interfaces de contrôle et d’écriture répondant aux attentes des professionnels. En 2008, elle concluait que la mutation de la vidéo dans le spectacle vivant bénéficiait...

Dernières news / coups de coeur

SV app

SONOVISION PREMIUM PARTNERS

Pas d'éléments trouvés.
Retour en haut de page
Copyright 2011-2019 Génération Numérique. Tous droits réservés sitemap