Agora Audio lance Ghost, un switch réseau dédié à l’audiovisuel

Audio, Intégration Audiovisuelle // jeudi, 03 mars 2016 // Rédigé par Pierre-Antoine Taufour

Les protocoles réseau dédiés à l’audiovisuel se multiplient sans cesse, chacun avec ses particularités. Pour éviter les problèmes de cohabitation, la prudence est de réserver un réseau physique pour chacun. Agora Audio a conçu Ghost, un switch réseau adapté à ces protocoles pour les associer dans une infrastructure unique, facile à reconfigurer par des régisseurs audiovisuels, rarement formés aux subtilités des réseaux IP.

Face à la multiplication des réseaux audiovisuels fonctionnant en IP, Agora Audio a conçu Ghost, un switch réseau managé, dédié au multiplexage des données Ethersound, CobraNet, Dante, Artnet et bien entendu TCP/IP. Il reprend la forme habituelle des switchs réseau avec un boîtier rack 1U, équipé de huit ports réseau en face avant et de quatre autres identiques en face arrière. Pour constituer une infrastructure plus large, le switch Ghost est équipé de deux ports RJ-45 Gigabit destinés à relier les différentes unités par une dorsale Gigabit Ethernet. En option, ils sont complétés par des ports fibres optiques (monomode ou multimode) munis de connecteurs Opticalcon.

Faire converger plusieurs protocoles

Bruno Gondrecourt, directeur commercial d’Agora Audio explique la genèse du produit : « L’idée du Ghost est née de nos deux activités, prestataire de sonorisation dans l’événementiel et conception/installation de systèmes fixes comme dans des centres de congrès. C’est trop contraignant d’exploiter un seul protocole réseau à la fois. Nous voulions faire converger plusieurs réseaux, lumière, vidéo et son sur une seule infrastructure. Il y avait un manque sur le marché et c’est ce qui nous a décidés à créer le switch Ghost ».

Le switch réseau Ghost est fourni avec un logiciel de configuration qui sert à définir le protocole affecté à chaque port, à choisir parmi les cinq protocoles gérés, celui-ci étant repéré au niveau de chaque port par une diode colorée. Un petit afficheur LCD placé au-dessus de chaque connecteur affiche une étiquette en clair pour faciliter le câblage des équipements. Le logiciel, tournant uniquement sous Windows, est capable de gérer deux cents unités Ghost reliées via les dorsales en paires torsadées ou en fibres optiques, en créant jusqu’à quatre-vingt-dix-neuf groupes indépendants. Ainsi, un réseau unique de dorsales dessert les diverses régies ou entités techniques d’un centre de congrès, d’un événement, d’un stade ou d’un musée en exploitant simultanément plusieurs protocoles réseau dédiés.

Un logiciel de configuration ergonomique

David Rocher, directeur technique d’Agora Audio, explique que « le logiciel de configuration est basé sur une interface ergonomique, facile à prendre en main pour des exploitants audiovisuels qui ont rarement les compétences réseau pour “manager” un switch réseau classique ». Chaque protocole dédié à une fonction de pilotage ou de transport audiovisuel est affecté à un port et à une ou plusieurs machines, selon la topologie exploitée par ce réseau. En fonction des modes d’exploitation et des configurations de travail, le réseau est facilement adapté à un nouvel événement ou spectacle.

Le produit est construit à partir d’une carte mère existante sur laquelle viennent se greffer des cartes filles dédiées à chaque protocole et conçues par l’équipe technique d’Agora Audio. La fabrication est sous-traitée, mais l’assemblage final et les tests de qualité sont effectués chez Agora Audio. Le Ghost est fourni dans un boîtier 1U robuste adapté au « touring » avec une connectique standard, mais résistante, de type Ethercon et Opticalcon.

Le switch réseau audiovisuel Ghost est proposé en deux versions, le Ghost 1 équipé avec des ports RJ-45 à 100 Mbits/s et le Ghost 2 équipé de port réseau Gigabit Ethernet. Les connecteurs RJ-45 ou optiques affectés aux dorsales fonctionnent en Gigabit Ethernet pour les deux modèles. Le switch Ghost est distribué en France par l’intermédiaire d’une dizaine de revendeurs assurant à la fois des prestations techniques audio et de l’intégration.

Prix de vente indicatif : 1 850 € HT pour le Ghost 1 ; 2 550 € HT pour le Ghost 2

btn webtv

Dossier à la une

  • Le téléviseur Samsung Microled 75’’ est très proche du modèle final prévu dans les linéaires d’ici quelques mois. © DR

    CES : Pourquoi les Microleds viennent concurrencer l’Oled...

    lundi, 25 mars 2019 // Rédigé par Alban Amouroux
    La déferlante 8K n’aura échappé à personne. C’était le maître-mot du Consumer Electronic Show de Las Vegas 2019. Tous les constructeurs d’écrans s’y sont mis avec des écrans toujours plus grands même si pour cette résolution il n’existe pas encore de canal de diffusion. Cette révolution annoncée risque de devenir...

Dernières news / coups de coeur

SV app

SONOVISION PREMIUM PARTNERS

Pas d'éléments trouvés.
Retour en haut de page
Copyright 2011-2019 Génération Numérique. Tous droits réservés sitemap