U Arena, un stade high tech

Services // jeudi, 12 juillet 2018 // Rédigé par Fabrice Marinoni

Depuis octobre 2017, la Ville de Nanterre dispose d’une très grande salle de spectacles et d’évènements sportifs. La U Arena bénéficie des dernières avancées technologiques en matière audiovisuelle et scénographique.


 

Dès la conception du projet de la U Arena, le choix s’est porté sur une salle modulable et polyvalente (manifestations sportives et salle de spectacle). Ce choix économique logique correspondait également à un besoin dans le bassin local.
 Idéalement située à Nanterre, à l’ouest de Paris, juste derrière l’arche de La Défense,
 la salle bénéficie en effet, d’un potentiel
 de spectateurs assez important. Inaugu
rée le 16 octobre 2017, c’est l’une des plus grandes salles d’Europe avec une capacité maximum avoisinant les 40 000 places pour les concerts et 30 000 pour les évènements sportifs. À la direction du projet, on retrouve Jacky Lorenzetti, président du club de rugby francilien Racing 92, qui a choisi, comme son homologue du football, Jean-Michel Aulas dirigeant de l’Olympique lyonnais, d’être propriétaire de ses installations. La « You » Arena représente un investissement de 350 millions d’euros, partagé avec le conseil départemental des Hauts-de-Seine. Ce dernier y abritera d’ailleurs, dans un bâtiment de bureaux attenant, ses quelque 1 500 agents.

La U Arena est donc maintenant le stade résident du Racing 92. En fonction des disponibilités de l’installation, le club de Top 14 alterne dorénavant ses rencontres à domicile entre la toute nouvelle arène et parfois son ancien siège du stade Yves-du-Manoir, situé à Colombes. C’est ce site qui avait vu se dérouler les épreuves d’athlétisme des JO de 1924. Notons que la U Arena accueillera à son tour, 100 ans plus tard, des compétitions olympiques en 2024 ; il s’agira de la gymnastique cette fois. Philippe Ventadour, directeur général du lieu, a dirigé par le passé le Palais Omnisports de Bercy. Ancien du Stade de France, Damien Rajot, le directeur général adjoint, a lui développé chez Vinci la filiale d’exploitation des stades. Les travaux d’acoustique ont été réalisés par Jean-Paul Lamoureux, qui a officié notamment à Paris pour la rénovation des salles Pleyel et Gaveau.

 

Fibres et vidéo projection au top

Dès la conception du bâtiment, il était logique de prendre en compte les besoins scénographiques, bien entendu, mais aussi ceux des prestataires des diffuseurs télé, ainsi que la reprise des retransmissions sur les écrans géants.
 « La U Arena est dotée d’un réseau complet de fibre optique permettant de relier dix points situés en bord de terrain à un grill technique central, architecturé autour d’une unité Riedel Micron », explique Jean-Marc Poissenot, directeur du service audiovisuel. 
Une douzaine de flux vidéo peut être reçue dans la régie vidéo ou en salle de presse.
 La régie est au cœur du dispositif de la U Arena. Il est possible de piloter de ce seul endroit à peu près tout : le son, la lumière intérieure et extérieure du bâtiment, le système IPTV, les écrans Led du parvis (2 x 100 m2), le Led ring, la vidéoprojection ou encore le live streaming. 
L’imposant système de vidéo projection est composé de 44 vidéoprojecteurs de marque Barco. Il s’agit de différents modèles lasers disposant d’une luminosité minimum de
 30 000 lumens. Un miroir asservi est positionné devant chaque unité, permettant à l’ensemble de composer des images sur différents supports de la U Arena.

La taille d’image projetée varie en fonction du niveau de la lumière ambiante. Lorsque 
la salle est plongée dans le noir, il est possible de composer une image de 1 410 m2 sur le mur principal ainsi que sur les deux toiles de 160 m2 chacune. Une image de 4 000 m2 peut également être projetée au sol. Lorsque le niveau de lumière augmente, la taille de l’image diminue car elle nécessite plus de ressources pour garantir une qualité cohérente. Ainsi, à 1 800 lux, la surface de projection sur le mur principal descend à 580 m2.

Les jeux de lumières sur le terrain ont été confiés au québécois Moment Factory, qui a notamment animé des finales du superbowl aux États-Unis.

Pour le confort des spectateurs, et l’utilisation aisée de leur smartphone, l’enceinte offre
 15 000 connexions wi-fi en simultané.

 

Du rugby, mais pas que…

Si la toute première manifestation à s’être déroulée dans la U Arena était un concert des Rolling Stones, le sport aura régulièrement sa place, avec le Rugby bien entendu, mais pas uniquement. En effet, en novembre, la course moto de supercross, qui avait été délocalisée à Lille pendant quelques éditions, effectuait son retour en région parisienne et constituait ainsi le premier événement sportif du lieu. Le prestataire du nord, Manganelli, déjà habitué à la production de l’événement moto, était en charge de la production. « Nous gérions la production du signal international, mais aussi le privatif pour deux chaînes de télévisions : AB Moteur et Motorsport TV », précise Jean-François Petit, en charge du dispositif pour Manganelli.

Dix caméras, dont deux en HF, étaient exploitées. Le réalisateur Jérôme Ramos pouvait compter également sur une position grue.
 « Sur les très grands écrans géants étaient projetés à la fois les signaux de nos caméras, repris par la régie interne de la U Arena, mais aussi les classements et autres chronométrages fournis par la société ITS-Chrono. À noter que, pour le spectateur, contrairement à d’autres lieux, les paddocks étaient directement visibles des tribunes », poursuit Jean-François Petit. Selon le prestataire audiovisuel, les services mis à disposition des producteurs d’images dans ce tout nouveau stade semblent de bonne qualité et dignes d’une construction moderne.

Pour ce qui est des effets lumières et autres projections vidéo à destination des spectateurs présents dans la salle, le rendu paraît quant à lui excellent.

Au total, la U Arena devrait organiser une quarantaine d’événements par an, avec
 seize matchs du Racing 92, et 25 spectacles vivants (des concerts majoritairement). La base du modèle économique : disposer d’un club résident et organiser de grands shows rassemblant de très nombreux spectateurs devrait fonctionner. La U Arena devra tout de même s’imposer face à une forte concurrence en région parisienne.

 

Une enceinte impressionnante

  • C’est l’architecte Christian de Portzamparc qui a remporté l’appel à projet de la conception de la U Arena.
  • Construite par Vinci, la U Arena a nécessité 45 000 m3 de béton et un peu plus de 46 mois de travaux.
  • La charpente métallique pèse 5 500 tonnes.
  • Les premiers sièges sont à moins de six mètres du terrain. Les plus élevés sont à 32 mètres du sol. L’enceinte compte 13 km de gradins.

  • La façade est recouverte de 592 écailles géantes composées de verre et d’aluminium, illuminées par 3 000 réglettes Led.

 

* Article paru pour la première fois dans Sonovision #11, p.74-75. Abonnez-vous à Sonovision (4 numéros/an + 1 Hors-Série) pour accéder, à nos articles dans leur totalité dès la sortie du magazine.

btn webtv

Dossier à la une

  • Les systèmes de réservation de salles facilitent la recherche d’une salle pour une réunion de travail, avec, par exemple ici, l’écran tactile de Crestron. © Crestron

    Panorama des systèmes de réservation de salles

    jeudi, 15 novembre 2018 // Rédigé par Pierre-Antoine Taufour
    Dans les immeubles de bureaux, les systèmes de réservation de salle (ou room booking) sont devenus des outils indispensables pour optimiser l’usage des salles de réunion. À mi-chemin entre les équipements IT et les dispositifs de communication audiovisuelle, ils sont souvent installés par des prestataires audiovisuels. Cet article...

Dernières news / coups de coeur


LivreVR 300x300 A

SONOVISION PREMIUM PARTNERS

Pas d'éléments trouvés.
Retour en haut de page
Copyright 2011-2018 Génération Numérique. Tous droits réservés sitemap