Trouver des investisseurs pour commercialiser Aptiko aux USA (ITW Maxime Cazaillon)

Services // lundi, 13 mars 2017 // Rédigé par Emma Mahoudeau-Deleva

Société éditrice de sofwares spécialisée dans l’affichage dynamique, Image-In invente Aptiko [du grec « toucher »], une toute nouvelle solution en ligne accessible à « Monsieur tout le monde ». Créer, animer et diffuser simplement des contenus digitaux interactifs adaptés à chaque client, telle est l’ambition de Aptiko. Présentation de cette nouvelle solution partie à l’assaut des États-Unis lors du dernier CES par Maxime Cazaillon, en charge de la communication de la petite start-up de Bois-Guillaume (76) qui déploie ses ambitions.*

 

Emma Mahoudeau-Deleva : En quoi consiste Aptiko ?

Maxime Cazaillon : Aptiko est une solution logicielle qui se décompose d’une part en un espace de création, le studio, et un back office, tous deux en ligne. Elle permet de générer des créations interactives en ligne qui peuvent ensuite être diffusées sur des écrans et des bornes tactiles. Sa prise en main est simple et rapide, un utilisateur habitué à travailler sur des fichiers de présentation plus classiques et non interactifs (type Power Point) peut très facilement comprendre la logique d’Aptiko. Contrairement à des affichages dynamiques habituels où l’utilisateur final est passif, devant la borne où est diffusée une présentation Aptiko, il va pouvoir choisir, via les interactions, d’accéder aux informations qui l’intéressent : il a le choix. Il ne subit pas le message et peut naviguer dans la présentation au gré de ses choix.

 

E. M-D. : Comment est née cette solution logicielle innovante ?

M.C. : Aptiko est développée par Image-In, l’agence de programmation informatique spécialisée dans le développement et la commercialisation de solutions d’affichage dynamique et d’affichage dynamique interactif créée par Rachid Amar. Fort de son expérience, il a constaté que peu de solutions permettant une intervention dans les contenus dynamiques existaient ; or les usages évoluant et le tactile se développant, il était nécessaire d’adapter l’affichage dynamique. Aptiko est le résultat de deux ans de recherche et développement. Sa première version est disponible commercialement depuis juin 2016. Nous travaillons déjà sur une version enrichie de nouveaux modules.

 

E. M-D. : À qui s’adresse Aptiko ?

M.C. : Potentiellement, cette solution cible un nombre infini de secteurs. En tant qu’éditeur de logiciels, nous fournissons le cadre, mais c’est au client de le remplir. Nous avons décidé d’axer en premier notre communication vers le secteur du retail, car notre solution est particulièrement adaptée à cette branche. Ainsi, un vendeur de chaussures pourra se servir de Aptiko pour promouvoir ses produits dans ses magasins selon l’évolution de son stock, orienter ses clients, mais c’est à lui de composer la présentation via le studio en ligne afin de déclencher les actes d’achat. Nous travaillons actuellement à l’intégration d’un système de paiement en ligne, et aussi d’une base de données liée aux stocks. Cela permettra ainsi, en cas de rupture d’un produit, d’offrir la possibilité de le commander en magasin, via une borne tactile.

 

E. M-D. : Avez-vous déjà d’autres pistes de commercialisation ?

M.C. : Nous sommes au début de notre stratégie de développement commercial. Nous pensons qu’Aptiko peut aussi simplifier la vie en interne des entreprises. Par exemple, LVMH, qui utilisait des écrans dynamiques classiques pour faire le lien avec ses équipes de nuit, avait du mal à faire passer ses messages. On peut imaginer qu’en utilisant Aptiko pour des réunions, les cadres créent des supports plus ludiques afin de mieux travailler en équipe. Aptiko peut aussi être utilisée dans l’éducation. Pourquoi ne pas regrouper les PDF des ouvrages de grands auteurs libres de droits et les mettre à disposition des élèves via des bornes ? C’est un outil vraiment adaptable à tout type de public et de client.

 

E. M-D. : Quelle est la stratégie commerciale de la start-up qui porte cette solution ?

M.C. : Après deux années de R&D, nous avons commencé par présenter notre solution en « porte à porte ». Nous avons rapidement compris qu’il fallait passer à une étape plus ambitieuse afin d’ancrer notre solution plus vite. Nous sommes une petite start-up située à Bois-Guillaume et nous avons réadapté notre stratégie afin de porter rapidement notre solution, non seulement en France en 2017, mais aussi à l’international dès 2018. Cette nouvelle politique commerciale et marketing est dirigée par Jérôme Lemoine.

 

E. M-D. : Comment s’articule-t-elle ?

M.C. : L’idée est de présenter Aptiko aux sociétés détentrices de grands parcs de bornes et aussi aux agences de communication, très en demande de communication digitale innovante. Nous avons ainsi noué un partenariat important avec la marque Samsung et travaillons actuellement à rendre Aptiko compatible avec les écrans Tizen. Nous prospectons aussi beaucoup vers la grande distribution, car les enseignes sont déjà équipées en affichage dynamique.

 

E. M-D. : En quoi votre solution se distingue-t-elle de celles de vos concurrents, par exemple de celle d’IntuiFace, l’un des leaders mondiaux ?

M.C. : Aptiko a été pensé afin d’être utilisé par Monsieur tout le monde, contrairement à la solution d’IntuiFace. Nous avons vraiment travaillé pour que notre logiciel soit accessible et simple d’accès. En outre, les présentations créées dans Aptiko Studio sont automatiquement téléchargées sur les bornes et nécessitent moins de manipulation.

 

E. M-D. : Combien coûte Aptiko ?

M.C. : L’interface studio et l’utilisation en ligne sont gratuites et chacun peut se créer un compte. Le nombre de créations est d’ailleurs illimité. Nous monétisons dès que la solution est installée sur une borne interactive. La licence est alors de 69 € TTC par borne, avec bien entendu une dégressivité en fonction du nombre d’installations. La solution est dépendante d’une bonne connexion Internet, mais une fois la présentation téléchargée sur la borne, elle reste dessus et peut tourner sans web. Toutefois, si le client veut automatiser et planifier différentes présentations, ses bornes doivent être en ligne.

 

E. M-D. : Quelle est la prochaine étape d’Aptiko ?

M.C. : Nous n’en sommes qu’au début, notre présence au CES en Janvier dernier représentait la première étape de notre lancement à l’international. Nous souhaitons trouver des investisseurs afin de commercialiser Aptiko aux États-Unis dès 2018.

 

* Article paru pour la première fois dans Sonovision #6, p.44-45. Abonnez-vous à Sonovision pour accéder à nos articles dans leur totalité dès la sortie du magazine.

Tags associés :
Aptiko Maxime Cazaillon

btn webtv

Dossier à la une

  • Le téléviseur Samsung Microled 75’’ est très proche du modèle final prévu dans les linéaires d’ici quelques mois. © DR

    CES : Pourquoi les Microleds viennent concurrencer l’Oled...

    lundi, 25 mars 2019 // Rédigé par Alban Amouroux
    La déferlante 8K n’aura échappé à personne. C’était le maître-mot du Consumer Electronic Show de Las Vegas 2019. Tous les constructeurs d’écrans s’y sont mis avec des écrans toujours plus grands même si pour cette résolution il n’existe pas encore de canal de diffusion. Cette révolution annoncée risque de devenir...

Dernières news / coups de coeur

SV app

SONOVISION PREMIUM PARTNERS

Pas d'éléments trouvés.
Retour en haut de page
Copyright 2011-2019 Génération Numérique. Tous droits réservés sitemap