5 bénéfices du Cloud illustrés par le secteur des jeux vidéo

Services, Communauté // vendredi, 26 octobre 2018 // Rédigé par Alice Bonhomme

Alors que la Paris Games Week s'ouvre lundi, Amazon Web Services - qui accompagne de nombreux clients souhaitant héberger leurs données dans le cloud - est heureux de vous présenter 5 bénéfices du Cloud illustrés par le secteur des jeux vidéo.

 

Pour innover dans les domaines de la sécurité, des relations clients, de l’analytique ou encore du Big Data, nous avons tendance à citer les secteurs de la distribution ou de la finance en exemple, mais il ne faudrait pas oublier celui des jeux vidéo. En effet, ce secteur bénéficie d’une vaste expérience sur de multiples sujets et qui pourrait inspirer les autres secteurs. Après des années d’expérimentations et d’innovations, les développeurs de jeux ont été dans les premiers à adopter le Cloud pour faire évoluer leurs capacités et mener des analyses en temps réel sur d’importants volumes de données. 

Les studios de jeux vidéo sont nombreux à utiliser le Cloud pour faciliter le développement de nouveaux jeux. L’éditeur et développeur franco-canadien Ubisoft est réputé pour sa capacité à lancer régulièrement de nouveaux épisodes de jeux vidéo classés triple A, tels qu’Assassin's Creed et Far Cry. Ubisoft ne pourrait atteindre une telle rapidité d’exécution sans le Cloud et sans les capacités qu’il offre en termes d’échelle, d’agilité et de rapidité de mise sur le marché. Cela vaut également pour les équipes et start-ups de tailles plus limitées : en utilisant le Cloud, elles peuvent augmenter rapidement l’envergure de leur infrastructure pour gérer de gros volumes de travail et expérimenter sur de nouveaux produits sans avoir à mettre en place un service interne de tests. Un moyen rapide et avantageux d’expérimenter sans risquer de perdre du temps dans le processus de développement. 

 

Scalabilité

La scalabilité est également utile une fois le développement achevé et le produit finalisé. La disponibilité de services en ligne devient de plus en plus importante dans tous les secteurs. De ce fait, les éditeurs utilisent également le Cloud pour faciliter la distribution de leurs jeux, et les développeurspeuvent, eux, optimiser leurs services en tirant parti du Cloud. 

Pour la plupart des jeux modernes, il est essentiel que la partie en ligne fonctionne correctement. Si des millions de joueurs se connectent au même moment, l’infrastructure doit être capable de le gérer. Ces dernières années, le secteur effectue des tests de charge toujours plus nombreux pour vérifier que les jeux fonctionneront bien une fois publiés. Le dernier épisode de la série Call of Duty en est un bon exemple : peu avant sa mise à disposition, l’éditeur Activision a utilisé le Cloud pour simuler une situation où des millions de joueurs seraient connectés simultanément. Activision a ainsi pu s’assurer que le jeu serait capable de prendre en charge le trafic, quel que soit le nombre d’utilisateurs qui chercheraient à se connecter.

Grâce au Cloud, les éditeurs de jeux sont également en mesure d’accroître leurs capacités en quelques secondes si nécessaire, pour que les jeux soient accessibles à tous, même en période de forte affluence, mais aussi pour réduire le délai de latence. Les utilisateurs n’acceptent aucune période d’indisponibilité, ni dans un jeu, ni dans les services en ligne qu’ils utilisent. L’approche mise en œuvre par le secteur du jeu est riche d’enseignements pour nombre d’autres secteurs, qu’il s’agisse de la banque, du commerce en ligne ou du secteur public.           

Analyse en temps réel   

Les jeux récents exigent également d’importantes capacités d’analyse en temps réel. Il faut que les jeux en ligne soient satisfaisants aussi bien pour les débutants que pour les joueurs avancés. Les utilisateurs doivent trouver le jeu stimulant, mais pas hors de leur portée. Ainsi, une bonne mise en correspondance doit être assurée pour permettre à des joueurs du même niveau de s’affronter. Dans cette optique, les résultats des parties sont constamment analysés. Ces résultats représentent des volumes de données extrêmement importants. L’analyse en temps réel de ces grands volumes de données exige une énorme puissance de calcul, que le Cloud assure sans efforts. Les techniques utilisées pour analyser les données des joueurs en temps réel et les transformer rapidement en informations exploitables peuvent s’avérer utiles dans d’autres secteurs. Prenons l’exemple du e-commerce: les informations collectées à partir des sessions de navigation peuvent être analysées pour permettre aux commerçants de proposer à leurs clients une boutique personnalisée, adaptée à leurs besoins. Cette mise en correspondance en temps réel est un domaine dans lequel le secteur des jeux vidéo a ouvert la voie.  

 

Interactions

Autre point sur lequel l’industrie du jeu vidéo est également un exemple à suivre en ce qu’elle implique les utilisateurs dans les services ou produits qu’elle propose. Les développeurs de jeux, tels que Supercell, cherchent en permanence à déterminer si leurs jeux fonctionnent bien, et si ce n’est pas le cas, pourquoi. En exploitant des fonctions d’analyse critique et des applications de type tableau de bord sur le Cloud, l’équipe d’assistance de Supercell recueille des informations approfondies qui lui permettent d’aider la communauté des joueurs et de faire évoluer les jeux. En étant réceptive aux remarques constructives et en les exploitant, l’équipe ne donne pas seulement aux clients le sentiment d’être entendus : ils se sentent impliqués et deviennent ainsi fidèles, et le restent. Tout en renforçant la fidélisation client, cette démarche permet à une organisation d’améliorer ses services. Cette tendance s’observe également dans le secteur des médias et des loisirs : des journaux tels que le Financial Times expérimentent l’A/B testing, en fournissant à leurs utilisateurs un bouton « réagir » au bas des pages. Un moyen utile de recueillir les avis de leurs lecteurs en vue d’améliorer leur expérience. 

 

Familiarité

Les jeux vidéo rencontrent un grand succès sur toutes les plateformes, mais les jeux sur mobile ont véritablement explosé ces dernières années. Lorsque les jeux sur mobile, autres que les consoles portables, sont devenus populaires, de nombreux jeux ont été créés spécifiquement pour la plateforme mobile par de petits studios de création. Toutefois, en raison de leur profitabilité, les jeux sur mobile ont également retenu l’attention de grands développeurs et éditeurs. Le défi pour ces studios de création traditionnels consistait à transposer sur des plateformes multiples (web, tablettes ou téléphones mobiles) une expérience identique à celle que connaissent les joueurs chez eux sur leur console. Pour illustrer les réussites de ce type, citons le cas du studio suédois Mojang qui propose son grand succès Minecraft pour de nombreuses plateformes. Les joueurs apprécient de retrouver la même expérience de jeu sur toutes les plateformes, en sachant qu’ils trouveront facilement leurs marques et ne seront pas dépaysés. D’autres secteurs profiteraient également d’un tel niveau de familiarité. Si vous proposez des services disponibles partout, à tout moment, par le biais d’une même interface, les clients interagiront avec votre marque plus souvent, où qu’ils soient. La grande distribution, la banque, les services publics et un grand nombre d’autres secteurs pourraient utilement s’inspirer du secteur des jeux vidéo en proposant une expérience uniforme par le biais de multiples plateformes.

 

Laissez le Cloud travailler pour vous      

Comme nous avons pu le voir précédemment, les développeurs de jeux ont appris au fil des ans à exploiter la technologie du Cloud pour optimiser différents aspects de leurs activités. Ils savent adapter l’extension des services à la demande, et analyser les données clients en temps réel. Ils ont démontré que les interactions développées avec les utilisateurs, et le recours à des plateformes multiples alliant ubiquité et familiarité, peuvent à la fois fidéliser les clients et améliorer les services. Les jeux vidéo sont donc un secteur de pointe qui, grâce au Cloud, expérimente et reste à l’avant-garde de l’innovation. Une démarche riche d’enseignements pour bien d’autres secteurs. 

btn webtv

Dossier à la une

  • © DR

    Vidéoprojecteurs – Choisir la bonne technologie (partie II)

    jeudi, 13 décembre 2018 // Rédigé par Antoine Gruber
    Après avoir porté notre attention surle choix de l’écran (partie I), nous nous intéressons ici aux deux technologies principales que sont les transducteurs LCD et DLP, ainsi qu’à l’offre en matière d’éclairage, de résolutions et de formats. Les vidéoprojecteurs utilisent aujourd’hui deux technologies...

Dernières news / coups de coeur


LivreVR 300x300 A

SONOVISION PREMIUM PARTNERS

Pas d'éléments trouvés.
Retour en haut de page
Copyright 2011-2018 Génération Numérique. Tous droits réservés sitemap