Des lunettes Epson pour de nombreux usages

Produits, Image // mercredi, 05 juillet 2017 // Rédigé par Stéphan Faudeux

Epson a conçu et fabriqué sa première paire de lunettes en 2012. La société, dans un premier temps, utilisait des panneaux LCD conçus pour ses projecteurs. Les principales difficultés sont la miniaturisation et l’alignement des panneaux. Il ne doit pas y avoir de décalage supérieur à 0,4 micron.

 

Les lunettes Epson sont destinées à des usages professionnels, et désormais il y a une offre complète avec quatre différents modèles. Les lunettes ne visent pas la miniaturisation, mais la qualité et l’efficacité. Un boîtier est relié aux lunettes ; il contient la batterie et le lecteur de média. L’autonomie peut aller jusqu’à 6 heures. Les applications sont nombreuses, comme en muséographie. Les lunettes libèrent les mains, et permettent en quelque sorte d’être l’audio-guide du futur.

Sur son stand, Epson avait mis en place une démonstration avec des lunettes et des panneaux d’information comme dans une exposition, en fixant la photo, par exemple, d’un vase ancien ; le vase en modèle 3D apparaît en surimpression dans l’écran de la paire de lunettes. Celles-ci sont équipées d’une caméra qui servira pour de la reconnaissance de forme, lecture de QR, application de réalité augmentée.

Le modèle BT350 que nous avons pu tester offre une qualité supérieure aux modèles précédents. Les panneaux ne sont plus des LCD, mais de l’Oled, qui offre une meilleure résolution. Ce modèle a de nombreux usages possibles, comme du sous-titrage, par exemple pour un opéra ou pour de la visite virtuelle. Les lunettes peuvent diffuser de la vidéo qui serait streamée en WiFi. Le produit est compatible Miracast en entrée et en sortie.

Il est possible de gérer plusieurs appareils en même temps et en toute simplicité grâce à un accessoire en option permettant de recharger et de mettre à jour plusieurs modèles BT-350. La batterie a une durée de vie de 6 heures, offrant ainsi la possibilité aux visiteurs d’explorer les lieux en toute tranquillité. La manette peut, quant à elle, être verrouillée pour ne pas risquer d’être modifiée par les utilisateurs.

La connectivité et les capteurs intégrés incluent le Bluetooth Smart, le WiFi, Miracast et des détecteurs de mouvement. Les lunettes connectées peuvent également proposer du contenu en 3D et détecter des objets devant un visiteur grâce à une caméra HD de 5 mégapixels.

 

Extrait de notre compte-rendu de l’ISE 2017 paru pour la première fois dans Sonovision #7, p. 22-38. Abonnez-vous au magazine Sonovision (1 an • 4 numéros + 1 hors-série) pour accéder, dès leur sortie, à nos articles dans leur intégralité.

Tags associés :
Epson ISE 2017

Inscription newsletter

btn webtv

Dossier à la une

  • Sur la place des Terreaux, Pixel n’Pepper va proposer Enoha fait son cinéma : le voyage d’une petite fille et de son chat dans l’histoire du 7e art. © Nathanaëlle Picot - Pixel n’Pepper

    Quand cinéma et mapping se rejoignent à la Fête des Lumières

    jeudi, 11 janvier 2018 // Rédigé par Gwenaël Cadoret
    Finis les chapelets d’effets spéciaux. De plus en plus de studios construisent leurs projets de mapping comme de véritables courts-métrages. Incarnation, effort sur la narration, tout est fait pour répondre aux attentes d’un public de plus en plus exigeant. Une « nouvelle vague » qui s’empare de la Fête des Lumières. Une...

Dernières news / coups de coeur


LivreVR 300x300 A

SONOVISION PREMIUM PARTNERS

Pas d'éléments trouvés.
Retour en haut de page
Copyright 2011-2018 Génération Numérique. Tous droits réservés sitemap