ISE 2018 : Caméra, mélangeur, réalisation automatisée… les mondes de l’entreprise et des médias se confondent

Sur le salon, on trouve de plus en plus de constructeurs qui en profitent pour présenter leurs nouvelles caméras et caméscopes (plutôt utilisées dans le monde de la télévision). Il faut dire qu’il y a une certaine porosité entre le monde de l’entreprise et celui de la télévision. Les solutions techniques étant utilisées dans l’un et l’autre secteur.


 

L’équipe Blackmagic Design a travaillé dur pour présenter aux visiteurs de l’ISE, l’URSA Broadcast en première mondiale... Il s’agissait d’un beau cadeau puisque cette caméra broadcast HD/Ultra HD est non seulement la plus polyvalente au monde dans sa catégorie, mais aussi la plus abordable... 
Elle intègre un contrôle à distance, un réseau d’ordres, un tally ainsi que d’autres fonctionnalités conçues pour la production multicaméras en direct.
 Dotée, dans sa version standard, d’une monture pour les objectifs B4, la caméra prend en charge le contrôle électronique des objectifs B4 pour régler la mise au point, l’iris et le zoom à l’aide des commandes de la caméra, ou à distance depuis un mélangeur... Outil de captation également adapté aux ENG, l’URSA Broadcast accepte les cartes SD standard et les cartes CFast ; ses deux logements pour chaque type de support permettent un enregistrement continu et redondant.

Cette caméra 4K, qui propose une grande profondeur de champ adaptée aux exigences du direct, propose un mode colorimétrique baptisé Extended Video. Celui-ci produit des images avec des tons de carnation précis et des couleurs vives, pour éviter l’étalonnage de ses images.

Toutes ces caractéristiques font de cette caméra un outil adapté à la production de news, d’événements sportifs ou encore de plateaux TV d’une grande polyvalence puisque l’URSA Broadcast enregistre en 1080i ou 2160p sur des fichiers .mov, dans les formats DNx145, DNx220X ou ProRes comprenant les métadonnées en qualité broadcast 10 bits. Cette caméra peut également enregistrer des images sur des fichiers Raw CinemaDNG 12 bits et pourra, lors d’une prochaine mise à jour, enregistrer sur des fichiers .mxf.
 En l’associant aux nouveaux Blackmagic Camera Fiber Converter, Blackmagic Studio Fiber Converter et à l’ATEM Camera Control Panel, les producteurs pourront créer un réseau de caméras broadcast fonctionnel et très abordable. Les convertisseurs fibre optique Blackmagic connectent et alimentent les caméras jusqu’à une distance de 2 km via un câble fibre optique SMPTE standard.

Blackmagic Design a également dévoilé un mélangeur de production en direct HD/Ultra HD, présenté comme le plus perfectionné
au monde : doté de 4 M/E et de seize incrustateurs chromatiques, ce mélangeur peut mastériser des programmes en 2160p60 et les acheminer simultanément en HD grâce à la down-conversion en temps réel. Grâce à sa technologie 12G-SDI, les utilisateurs peuvent connecter les caméras 2160p60 à l’aide d’un seul câble SDI standard.

Prix : inférieur à 5 500 euros...

Après avoir ouvert un bureau aux États-Unis en 2017, Multicam Systems complète son écosystème de solutions de captation/diffusion en streaming. La jeune pousse, spécialisée dans les solutions clé en main pour les univers de la radio, de la conférence, de l’e-learning et du médical vient de développer sa propre robotisation de caméra PTZ :
« Notre système caméra intègre un boîtier IP avec un protocole équivalent au NDI. L’équipement est d’ailleurs compatible avec ce protocole. Nous pouvons ainsi regrouper la vidéo, l’audio, les commandes et l’alimentation de la caméra dans un seul câble, ce qui intéresse, bien évidemment, beaucoup les intégrateurs,
 en particulier dans les univers du médical et de l’éducation. Cette caméra, associée à nos régies clés en main permet un package de qualité avec des images fluides et sans latence », développe Arnaud Anchelergue, l’un des deux fondateurs de la société.

Parfois un peu discrète sur le marché de l’audiovisuel, la marque japonaise Tascam propose depuis peu MiNiSTUDIO, une gamme d’interfaces audio dédiées à l’enrichissement audio de contenus de type podcast/webcast tels que ceux produits par les youtubers.

Le MiNiSTUDIO Creator, particulièrement adapté à la production Webcast vidéo dispose de deux prises XLR/TRS avec une alimentation fantôme pour les micros. Une fonction Loopback permet de récupérer de la musique en streaming depuis un ordinateur (qui sera relié à la console via un port USB) de la mixer avec d’autres signaux sur l’interface, puis
 de renvoyer le tout dans l’ordinateur. Des effets peuvent être affectés à trois pads de déclenchement pour permettre, par exemple, de lancer des applaudissements, des rires comme dans les émissions télé. MiNiSTUDIO Creator propose cinq préréglages de voix, un égaliseur et un compresseur intégrés plus un bouton de reverb... Bref, une interface de production audio qui pourra injecter du dynamisme aux directs avec la qualité audio que l’on retrouve dans tous les outils de création musicale Tascam...

La société canadienne Haivision, reconnue internationalement pour l’excellence et la sécurisation de ses solutions d’encodage, propose une nouvelle offre : Video at Work.

En 2014, Haivision a développé un protocole de transport vidéo open source SRT (Secure Reliable Transport) adopté par une cen
taine de sociétés leaders de l’industrie, dont Harmonic, Matrox, Deluxe ou encore l’Eurovision. Avant le décodage (ou le transcodage) de la vidéo, SRT déchiffre le flux et permet la récupération de la perte de paquets, typique des connexions Internet. Dans le même temps, SRT détecte les performances réseau en temps réel entre les points de terminaison d’encodage/décodage/transcodage. Les extrémités sont ajustées dynamiquement pour une performance et une qualité de flux optimales. Cette technologie de streaming vidéo, qui apporte une qualité sur les réseaux les plus imprévisibles, est au cœur des produits Haivision, et donc de Video at Work.

Video at Work se compose d’un encodeur de direct ou de VOD (KB Serie ou Makito). L’encodeur s’interface avec les produits Haivision Media Platform et Haivision Media Gateway pour une prise en charge du flux vidéo de bout en bout sécurisé... L’environnement hardware et software peut s’adapter à toutes tailles d’entreprises, qu’il s’agisse de captation/retransmission d’évènements live, de digital signage, de VOD, d’IPTV...

L’encodeur H.264 transporte les flux vidéo de façon sécurisée avec une faible latence sur n’importe quel réseau à des débits binaires extrêmement faibles. Ensuite, Media Platform organise, gère et partage ces vidéos, en direct et à la demande, en les distribuant sur n’importe quel écran – ordinateurs de bureau, moniteurs et appareils mobiles – n’importe où... Enfin, Media Gateway prend le relai de Media Platform pour optimiser la distribution de vidéos en s’appuyant sur les réseaux publics et privés. Disponible en tant que hardware, machine virtuelle ou dans le cloud sur Microsoft Azure et AWS Marketplace, Haivision Media Gateway convertit les protocoles de streaming pour s’appuyer sur différents réseaux et donne la flexibilité d’une distribution de ux vers plusieurs destinations.

La société américaine Vaddio, qui développe principalement un écosystème de produits autour des caméras PTZ, propose depuis peu l’interface OneLINK Bridge, une ingénieuse solution d’intégration pour les applications de vidéoconférence.
 L’interface OneLINK Bridge AV combine un système d’extension de caméra (le signal vidéo peut être transporté jusqu’à 100 mètres) et un pontage USB : le boîtier convertit la source audiovisuelle en un flux multimédia USB 3.0 notamment susceptible d’être intégré dans les solutions de conférence cloud les plus populaires (Skype Entreprise, Google Hangouts, WebEx, Zoom). OneLINK Bridge fonctionne avec les caméras RoboSHOT Vaddio et les caméras PTZ compatibles (Cisco, Polycom, Sony, Panasonic). Ce boîtier peut s’associer à n’importe quelle source HDMI (avec EZIM) ; il peut aussi être utilisé comme récepteur HDBT autonome pour s’interfacer en USB 3.0 (vidéo et audio) à des commutateurs AV HDBaseT que l’on trouve chez Crestron, AMX ou Kramer.

Quant aux caméras PTZ RoboSHOT Vaddio, fonctionnant en HDBaseT, elles ont l’avantage d’utiliser un câble unique Cat-5e/6e pour l’alimentation, le contrôle et l’envoi du signal vidéo à l’équipement final. Elles se déclinent en deux modèles :

- RoboSHOT 30 HDBT (pour les grandes salles ou les auditoriums) : avec un zoom 30x et un champ horizontal optimal de 65 ° en mode focale large ;

- RoboSHOT 12 HDBT (pour des espaces plus petits) : zoom 12x et champ horizontal de 73 ° en mode super-large.

Le nouveau kit de présentation webinaire MGB-5 de Datavideo répondra aux besoins des petites équipes de production qui recherchent un environnement d’incrustation, cette mise en image étant très appréciée des univers de l’éducation et de l’entreprise.

La solution, parfaite pour produire des tutoriaux, des supports pédagogiques, des présentations, se compose d’un chromakeyer, d’un encodeur de streaming, d’un delay audio et d’un enregistreur. Le chromakeyer servira à incruster une présentation, une vidéo ou un site web sur le fond vert devant lequel se trouve le présentateur ou l’enseignant. Toutes les fonctions peuvent être actionnées avec un seul bouton, la vidéo peut être directement enregistrée sur le lecteur USB et prévisualisée instantanément sur le système, les préréglages de Chromakey peuvent être sauvegardés... Bref, la solution sera parfaite pour l’enregistrement et la diffusion en direct de présentations avec un seul technicien/réalisateur aux commandes...

Le MGB-5 s’inspire de la technologie du VGB-500 Pro de Datavideo, un système broadcast qui a fait ses preuves. Son prix devrait avoisiner les 4 500 euros.
 Sur l’ISE, Datavideo dévoilait également le SE-500MU, un mélangeur vidéo HD à quatre entrées HDMI avec entrées audio RCA. Il sera contrôlé via une application gratuite chargée sur une tablette sur l’Apple App Store et le Google Play Store. Le SE-500MU sera parfait pour l’enregistrement de conférences et la captation de petits événements en direct. Enfin, sur le stand on pouvait découvrir deux autres nouveautés : la plate-forme de streaming DVS-200 et le NVS-40, un encodeur/enregisteur streaming vidéo multi-canaux.

Le spécialiste des outils production vidéo live sur réseau IP Newtek a, sur l’ISE, présenté la première mise à jour de Connect Spark, un convertisseur lancé cet automne et qui fonctionne avec toutes les applications et systèmes compatibles NDI. Cette mise à jour propose une fonction de multi-caméras virtuelles, une prise en charge de multicast, la possibilité de se connecter à travers les réseaux,
 la prise en compte du time code LTC et une amélioration de l’audio. Très intéressante, la fonction PTZ multi-caméras virtuelles permet de déterminer des zones d’intérêt dans le cadre de la vidéo, d’effectuer un zoom avant et de sauvegarder les zones repérées tant que préréglages. Lors de sa captation, l’utilisateur peut ensuite faire des transitions entre ses différents cadres, comme il le ferait avec une régie équipée de plusieurs caméras PTZ. Les utilisateurs attribuent la même source à plusieurs entrées de commutateur avec différentes vues pour basculer entre les caméras virtuelles sans même utiliser la bande passante réseau supplémentaire. Dévoilée en même temps que Connect Spark et conçue pour fonctionner en binôme, la caméra NewTek PTZ NDI est, quant à elle, mise à
 jour avec un support multicast et une qualité d’image considérablement améliorée. Newtek a aussi, sur l’ISE, présenté le Live Panel qui transforme tous les appareils dotés d’un navigateur web, PC, tablettes ou smartphone, en interface de contrôle pour les systèmes
 de production IP Series Video Mix Engine, TriCaster TC1 et 3Play 3P1 de NewTek...

 

* Extrait de l’article « Compte-rendu ISE 2018 » paru pour la première fois dans Sonovision #11, p.32-58  Abonnez-vous à Sonovision (4 numéros/an + 1 Hors-Série) pour accéder, à nos articles dans leur totalité dès la sortie du magazine.

 

btn webtv

Dossier à la une

  • Les systèmes de réservation de salles facilitent la recherche d’une salle pour une réunion de travail, avec, par exemple ici, l’écran tactile de Crestron. © Crestron

    Panorama des systèmes de réservation de salles

    jeudi, 15 novembre 2018 // Rédigé par Pierre-Antoine Taufour
    Dans les immeubles de bureaux, les systèmes de réservation de salle (ou room booking) sont devenus des outils indispensables pour optimiser l’usage des salles de réunion. À mi-chemin entre les équipements IT et les dispositifs de communication audiovisuelle, ils sont souvent installés par des prestataires audiovisuels. Cet article...

Dernières news / coups de coeur


LivreVR 300x300 A

SONOVISION PREMIUM PARTNERS

Pas d'éléments trouvés.
Retour en haut de page
Copyright 2011-2018 Génération Numérique. Tous droits réservés sitemap