ISE 2018 : des écrans, des câbles, de la mécanique et de la VR et RA !

Retrouvez la partie de notre compte rendu du dernier ISE concernant les dernières innovations en matières d’écrans, câbles, mécanique et ce qui attrait aux réalités virtuelles et augmentées…

 

Écrans, câbles et mécanique

Crestron lance une nouvelle gamme de panneaux de connexion à monter en table de conférence, ainsi que des boîtes à câble avec système de rétractation par enrouleur, pour des tables de réunion nettes et sans câbles apparents. Ce type de produit a déjà été vu chez d’autres constructeurs.
 Toujours Crestron, après plusieurs an
nées d’annonces, propose enfin des stores contrôlés à moteur pas à pas silencieux. Comparables à ceux que propose Lutron, c’est un plus dans les salles de réunion où
 la manœuvre des stores est trop souvent bruyante avec des stores classiques, et sans possibilité de synchronisation ou de positionnement précis, ce que permettent les moteurs pas à pas.

Face à l’augmentation des débits pour assurer des images 4K pleine bande passante, la qualité des câblages et le niveau de qualité du câble est très important. Plutôt que d’utiliser des câbles Cat7, trop gros et peu souples, Belden a développé un câble spécifique aux liaisons HDBaseT, le 2183. Avec un seul feuillard de masse externe et des paires de brins collés entre eux, ce qui évite le déplacement des brins dans la gaine. Les connecteurs spécifiques associés au câble ont une base de montage commune pour les noyaux et les prises et assurent une connexion sûre, facile et fiable, qui élimine les différences de longueur entre deux brins de la même paire, responsables de beaucoup de défauts de transmission.

À l’ISE, Oray occupait une partie du stand d’Erard, l’un de ses distributeurs d’écrans. En termes d’évolution, Oray a amélioré son écran Square, dont le châssis était auparavant en acier avec des embouts plastiques. Dorénavant, il est remplacé par une nouvelle version en aluminium et sans augmentation de prix ! Cet écran en version blanche de 3 x 3 mètres se pose au mur, au plafond, en saillie. Certains modèles s’encastrent dans le plafond pour se rendre invisibles une fois fermés. Pour les plus grandes tailles, la capacité d’enroulement (1m/seconde) bénéficie de cycles d’accélération/décélération programmés qui permettent d’éviter les à-coups sur la toile. Autre activité d’Oray, la fabrication sur mesure, en Bourgogne, de fauteuils de cinéma Home Cinéma avec des matériaux nobles comme le cuir (trois gammes) pour des applications grand public. On peut intégrer un boîtier sous le fauteuil pour qu’il bouge en fonction du contenu de l’image affichée. Ce boîtier est couplé au système qui analyse l’algorithme des mouvements du film. Sensations garanties !

Erard Pro annonce un système de protection pour les intempéries le Doohbox, qui garantit la diffusion des messages, quelles que soient les conditions extérieures. Par exemple, à Val d’Isère, 2 100 m d’altitude et -16 °C. Cette protection, certifiée IP54 et équipée d’un verre feuilleté 6 mm anti-vandalisme protège l’écran tout en lui offrant des conditions optimales de fonctionnement avec une ventilation et un système de filtration de l’air en équipement standard. En option, Erard Pro propose un chauffage avec régulation thermique et un verre feuilleté anti-reflet pour faire face à tous les environnements climatiques. Enfin, Erard Pro annonce la reprise de D3C, une PME de Gennevilliers, désormais baptisée Erard D3C, qui vient compléter l’offre connectique du groupe dans l’univers audiovisuel Be to Be. La localisation en Ile-de-France de
la PME va permettre à Erard Pro de renforcer sa position auprès des grands comptes de 
la région, puisque le siège de cette nouvelle structure abritera désormais les équipes commerciales Erard D3C et Erard Pro.

Chief, qui pense aux loueurs qui doivent monter et démonter rapidement les pieds d’écran pour leurs prestations, lance un pied spécifique qui se monte sans outils en moins d’une minute, et supporte jusqu’à 90 kg. Sur le stand de Chief, un concours de montage faisait travailler tout le monde et affichait le meilleur score à 28 secondes pour la manipulation. Le système permet d’avoir un volume beaucoup plus réduit à transporter par rapport à une colonne déjà assemblée, mais semble d’un poids très « américain ».

Le pied PSRU Chief a été conçu avec l’ambition de faciliter son transport et pour rendre son montage ultra simple... Le pari a été
 tenu : au final, ce pied, qui supporte un écran en mode portrait ou paysage d’un poids de
 90 kg, ne prend guère plus de place qu’une tente Quechua pliée... Et il se monte en moins de deux minutes, même si l’on s’en sert pour la première fois !

Le fabricant européen d’écrans de projection Projecta avait, sur l’ISE précédent, dévoilé
ses écrans Parallax. Cette technologie de toile d’écran utilise un système avancé de lentilles optiques capables de rejeter la lumière au lieu de la diffuser. Ces lentilles optiques bloquent la lumière incidente et accroissent la luminosité de l’image projetée sur la toile, qui cumule plusieurs types de micro-couches. Les couches noires augmentent le contraste et absorbent la lumière ambiante sur les côtés, tandis qu’une couche spéciale bloque la lumière qui vient d’en haut. La comparaison avec un écran normal est saisissante, d’autant que la toile supprime tout point chaud de lumière. Ce matériel était initialement disponible sous la forme d’écrans de projection à cadre fixe...

Bonne nouvelle : il est désormais possible de disposer de cette toile high tech sur des écrans motorisés.

AV Stump est spécialiste des écrans sur mesure (écran courbe ou hémisphérique) et des solutions vidéo dédiées à l’évènementiel, dans toutes les résolutions d’images, y compris le 8K60 4:4:4, fourni par quatre flux 4K60.
 À l’ISE, quatre projecteurs de chez Digital Projection affichaient une image 8K avec une parfaite fusion des bords par recouvrement. Par ailleurs, cette année, AV Stump mettait l’accent sur son système, le T-32Shift, un cadre mécanique pour écran, reconfigurable très rapidement dans plusieurs positions
 afin d’obtenir les dimensions et l’ajustement souhaité selon l’environnement où se déroule la projection. Ce cadre est manipulable par une seule personne et compatible avec les systèmes Monoboxx32 et Monoclip32 du constructeur.

Peerless-AV, qui tisse des partenariats avec des constructeurs de plus en plus nombreux, commence à décliner des gammes de supports spécifiquement adaptées aux écrans de ses partenaires...

Ainsi, sur le salon, la société présentait-elle le support IF pour écrans Led Samsung Direct View, une nouveauté conçue pour faciliter l’installation de mur vidéo avec des écrans Samsung IF, sans raccords visibles et avec un alignement parfait.

Ce support propose un réglage en hauteur et en profondeur pour obtenir une surface d’affichage plane, quelles que soient les imperfections du mur. Les emplacements prédéterminés des rails de plaque de raccord accélèrent le montage et réduisent le risque d’erreur, tandis qu’un cadre compact et léger réduit la charge sur le mur et facilite l’installation. Peerless-AV a aussi développé une nouvelle génération de supports Push/Pull... Ces supports SmartMount Supreme s’ouvrent d’une simple pression, selon le principe Push/Pull qui a construit la notoriété de Peerless-AV... L’accès à l’entretien est rendu plus facile grâce à ce mécanisme d’ouverture qui fait ressortir l’écran. Des micro-réglages latéraux sans outil offrent, en outre, 38 mm (1,5”) de tolérance de réglage sur chacun des axes X, Y et Z.

Le DS-VW775, standard lancé en 2016, comporte en plus des leviers en haut et en bas pour faire ressortir le support sans pression sur l’écran. Une fois ce support étendu, l’opérateur dispose de 351 mm d’espace de travail entre le mur et l’écran.
 Le DS-VW775 et le DS-VW775-QR, les deux modèles Supreme, s’installent en mode Portrait ou Paysage. Ils ont l’avantage d’être beaucoup moins lourds et plus compacts que les supports pour mur vidéo Peerless-AV précédents. Peerless a aussi profité de l’ISE pour dévoiler la KIPICT555, une borne interactive totalement intégrée avec écran LCD tactile...

 

Réalité Virtuelle –
 Réalité Augmentée


La société anglaise Holoviz faisait une présentation d’application de RV en temps réel avec ordinateur en back pack susceptible d’intéresser le marché du manufacturing,
 de la simulation et de l’architecture. Simulateur de fatigue pour la conduite automobile. Tout est tracké dans la voiture pour voir
 les expressions du conducteur. La société a également développé un simulateur de grue. Holoviz développe des applications de réalité augmentée pour du jeu, notamment pour des parcs d’attraction. Autre application de RA pour les magasins. En passant sa caméra sur les produits, il est possible d’en visualiser le détail, les offres commerciales...

 

* Extrait de l’article « Compte-rendu ISE 2018 » paru pour la première fois dans Sonovision #11, p.32-58.  Abonnez-vous à Sonovision (4 numéros/an + 1 Hors-Série) pour accéder, à nos articles dans leur totalité dès la sortie du magazine.

 

btn webtv

Dossier à la une

  • Les écrans à microLED reprennent le principe des murs vidéo à LED en réduisant la taille des diodes et le pitch, distance entre les pixels. © DR

    Les microled, une nouvelle technologie pour les écrans vidéo?

    jeudi, 12 juillet 2018 // Rédigé par Pierre-Antoine Taufour
    Les écrans à microled ont fait une timide mais remarquée apparition lors des récents salons du CES et de l’ISE. Cette nouvelle technologie associe les avantages respectifs des écrans LCD et Oled et pourrait se généraliser sur l’ensemble des équipements d’affichage, depuis les téléviseurs en passant par les smartphones et autres...

Dernières news / coups de coeur


LivreVR 300x300 A

SONOVISION PREMIUM PARTNERS

Pas d'éléments trouvés.
Retour en haut de page
Copyright 2011-2018 Génération Numérique. Tous droits réservés sitemap