ETC : de la projection, rien que de la projection, surtout en grand ! (WebTV Satis)

Produits, Image // jeudi, 02 février 2017 // Rédigé par Nathalie Klimberg

Avec quelque 400 opérations par an, parmi lesquelles un spectacle monumental au Québec inscrit au Guinness World Records (2008) et les JO de Rio (2016), ETC AUDIOVISUEL occupe une place de leadership en matière de projection d’images de grande dimension. Trente ans après sa création, l’agence « continue à ne faire qu’une seule chose avec passion : de la projection », souligne PATRICE BOUQUENIAUX, un « directeur marketing » qui « par chance » marie parfaitement humour et connaissances techniques, comme en témoigne notre entretien !

 

L’activité d’ETC est structurée en trois pôles : « un pôle de prestations de services en France, spécialisé dans la projection d’images ; un deuxième avec le même type de prestations mais à l’international ; et un troisième qui s’occupe de la réalisation d’installation fixes : muséographie, parcs à thème, sons & lumière… ». L’agence compte aujourd’hui une trentaine de personnes à Ivry-sur-Seine, près de Paris.

« Depuis sa création, ETC se dédie à l’image puisque… au départ, elle faisait des diaporamas », rappelle Patrice Bouqueniaux. « Après, elle a développé ses propres outils de projection (l’énorme machine Piji) ». Fait rare, la société française a très vite « fait développer beaucoup de projets à l’international », réussissant à faire la bascule de l’analogique au digital.

Alors même que « le milieu des grandes manifestations internationales est entièrement monopolisé par des compagnies anglo-saxonnes depuis très longtemps », ETC remportait deux opérations très importantes : les Asian Games à Doha en 2006 et le 400e l’anniversaire de la ville de Québec, à l’époque la plus grande projection digitale jamais réalisée : 650 m de long ! ».

Comment gagne-t-on un tel appel d’offres ? « Si je pense à l’affaire du « Moulin à images » à Québec, nous devons notre réussite à notre capacité à parler plusieurs langues […], à prendre en charge un besoin créatif et à le traduire en technique ! ».

Mais, ajoute de suite Patrice Bouqueniaux, « les véritables affaires commencent après la vente ». Une société prestataire est payée pour qu’il n’y ait pas de souci.  Nous sommes là  pour que tout se passe bien, même si parfois on a froid dans le dos ! »

Une fois que vous avez passé ce premier cap, « vous entrez à l’intérieur d’un club qui n’est pas gigantesque pour ces grandes cérémonies et, petit à petit, vous essayez de continuer à gagner des affaires et à les livrer correctement. »

Dernier déploiement gigantesque en date, les JO de Rio, une opération travaillée très en amont, mais qui a rencontré des problèmes de financement (« Au milieu du process, à un an des Jeux, soudainement il n’y avait plus d’argent ! »)… Heureusement Panasonic est arrivé pour sauver la situation !

En fin d’entretien, Patrice Bouqueniaux ouvre une réflexion sur lumière & projection à l’ère du laser, la frontière devenant de plus en plus flou pour des raisons que nous vous invitons à découvrir… « La vidéo c’est de la lumière, ce n’est pas que de l’image »… 

 

DÉCOUVREZ L'INTÉGRALITÉ DE L’INTERVIEW DANS LA VIDÉO…

Tags associés :
ETC projection Satis Satis 2016 WebTV

btn webtv

Dossier à la une

  • Pascal Gervais. © DR

    Les 3 avantages des réseaux SDVoE 10 gibabits...

    jeudi, 18 octobre 2018 // Rédigé par Pascal Gervais, Regional Director, Christie
    Autrefois réservé aux grandes entreprises et aux datacenters qui avaient d’importants besoins en bande passante et de gros moyens, le 10 gigabits Ethernet offre les niveaux de performance, de disponibilité et d’accessibilité qui en font une option viable pour les applications audiovisuelles professionnelles. En outre, avec le...

Dernières news / coups de coeur


LivreVR 300x300 A

SONOVISION PREMIUM PARTNERS

Pas d'éléments trouvés.
Retour en haut de page
Copyright 2011-2018 Génération Numérique. Tous droits réservés sitemap