Gefen développe Syner-G pour gérer les multiples réseaux de distribution des images

Technique, Distribution // mercredi, 11 janvier 2017 // Rédigé par Pierre-Antoine Taufour

Gefen fabrique une gamme complète de sélecteurs, distributeurs, transmetteurs et convertisseurs pour la diffusion d’images vidéo et informatiques. Ses produits sont conçus à la fois pour le marché résidentiel du home cinéma et pour l’entreprise. Toujours à la pointe de l’innovation, le constructeur américain fait évoluer ses produits vers les nouveaux standards audiovisuels, HDMI 2.0, DisplayPort, 4K à 60 Hz et utilise de nouveaux modes de distribution des images avec le sans-fil, la fibre optique et les réseaux IP.*

 

Gefen appartient au groupe américain Nortek, holding qui regroupe une vingtaine de sociétés spécialisées dans l’énergie, la climatisation, l’automation et la sécurité. Au fil des années, il a acquis des constructeurs intervenant dans l’univers de l’audiovisuel : Proficient, SpeakerCraft ou Sunfire qui fabriquent des haut-parleurs et des amplificateurs audio, principalement sur le marché domestique, BlueBOLT et Furman, spécialisés dans la distribution électrique, Elan et Xantech pour la distribution audiovisuelle et le pilotage.

Cet ensemble, avec Gefen, représente environ 20 % du chiffre d’affaires de Nortek. Afin de simplifier les services commerciaux et la logistique, Nortek regroupe petit à petit toutes ces marques sous un nom unique : Core Brands. Pour l’instant les produits Gefen conservent leur nom mais évolueront sans doute vers cette nouvelle appellation.

Le catalogue de Gefen comprend plus de 200 produits car le constructeur décline les fonctions de traitement et de distribution de signal vers tous les supports existants : câbles à paires torsadées CatX, la fibre optique, le sans-fil et l’IP. Tout ceci devant se combiner aux types de signaux images : VGA, DVI, HDMI et DisplayPort. Le nombre de combinaisons croît régulièrement avec l’amélioration des performances, HD vers la 4K, la 4K 30 images vers la 4K à 60 images, HDMI 1.4 vers HDMI 2.0, etc.

Outre les classiques extenders de signaux avec ou sans fonction KVM, les distributeurs, les sélecteurs, on découvre au fil des pages quelques fonctions originales. Ainsi la distribution en daisy-chain, qui allonge la zone de desserte d’un câblage HDBaseT depuis son origine. L’entrée cat6 du module récepteur est reprise et amplifiée pour un nouveau départ RJ-45. Ainsi il est possible de cascader dix récepteurs et couvrir ainsi une distance de 1 000 mètres, une longueur habituelle dans les centres commerciaux ou les vastes bâtiments publics.

 

Des modules de transmission sans-fil à 60 GHz

Comme beaucoup de constructeurs, Gefen a inscrit à son catalogue des modules de transmission HDMI sans fil fonctionnant dans la gamme des 5 GHz. Il existe une seconde gamme travaillant en 60 GHz avec des caractéristiques particulières. Cette fréquence transporte les images sans compression. Par contre les signaux ne traversent pas les murs et la portée de 10 mètres reste limitée à la pièce où se trouve l’émetteur. Selon les circonstances et les modes de travail, cela se révèle comme un avantage ou un inconvénient. Au client de choisir la gamme de produits adaptée à ses besoins.

Dans la gamme des extendeurs à fibres optiques pour signaux DVI, il existe une large gamme de combinaisons selon la connectique optique, la distance, les résolutions et le type de fibre monomode ou multimode. Toujours dans la fibre optique, à noter un extendeur USB 2.0 avec module SFP.

Comme ses concurrents, Gefen propose aussi une architecture de transport vidéo sur IP. Avec le développement des infrastructures réseau dans les entreprises, elle offre beaucoup plus de souplesse pour la mise en place d’une distribution d’images vidéo et informatiques par rapport aux systèmes HDBaseT ou cat6 qui fonctionnent eux en mode point à point avec des équipements dédiés.

Avec un transport en IP, le switch réseau devient le cœur du système et remplit à la fois les fonctions de distribution et de sélection pour se transformer en matrice virtuelle. Comme pour les réseaux classiques, la distance maximale entre le switch et les terminaux est limitée à 100 mètres, ce qui offre une desserte de 2 x 100 mètres entre la source des images et l’affichage, avec le switch en position intermédiaire. En HDBaseT, la distance maximale reste limitée à 100 mètres.

 

Le transport des images sur réseau IP

Pour raccorder la source d’images sur le réseau IP, Gefen a conçu des boîtiers émetteurs qui assurent à la fois la conversion des signaux et leur compression afin de rester dans un débit raisonnable. L’algorithme de compression choisi est propriétaire basé sur Jpeg 2000 de manière à offrir une latence réduite. Le réseau IP utilisé devra offrir un débit d’un gigabit/s par port et la transmission d’une image 1080p60 occupera environ 150 Mb/s.

Cinq modules d’émission sont inscrits au catalogue Gefen. Une première série de quatre, avec une entrée au choix VGA, HDMI, DVI-I ou DVI-I avec sortie locale, selon la version, sont équipés de ports RS-232, USB, signaux IR et des entrées/sorties audio afin d’offrir une liaison audio bidirectionnelle et des fonctions de type KVM. Le dernier modèle, de taille plus réduite, se limite au HDMI, au RS-232 et au port IR avec un boîtier permettant de le fixer sous une table.

Côté boîtiers de réception, on retrouve la même répartition avec un switch réseau à trois ports pour les quatre plus gros modèles.

Le switch réseau servant à établir les échanges entre les terminaux sera équipé de port Gigabit Ethernet et devra être « manageable » de niveau 3 compatible IGMP Snoopy ou de niveau 2 avec gestion de VLAN. Il doit également supporter la fonction « Jumbo Frames ».

De nombreux modèles correspondant à ces spécifications sont disponibles sur le marché à des prix raisonnables. Gefen recommande en particulier les Netgear GS724T ou Prosafe GS728TX qui reçoit des modules SFP pour transmission par fibres optiques, ou bien les modèles Cisco SG300 ou SG500X et enfin les Juniper EX-2200.

La mise en place et l’exploitation d’un système de transmission/distribution en IP doit pouvoir être assurée par du personnel non spécialiste en réseau. Les ingénieurs de Gefen ont mis au point des procédures simplifiées. Pour piloter la grille virtuelle, on peut utiliser un pupitre de télécommande dédié, le Matrix Controller. Il ressemble beaucoup à ceux conçus pour les grilles vidéo traditionnelles, avec une série de touches, un afficheur LCD et la sélection des cross points en choisissant les sources et les destinations.

Un mécanisme interne permet d’identifier automatiquement les boîtiers émetteurs et récepteurs, sans même leur fixer d’adresse IP. Ce boîtier est muni d’un serveur web intégré facilitant son pilotage à distance via un navigateur. Par ailleurs Gefen propose le logiciel Syner-G (voir plus loin) qui sert à piloter de nombreux équipements de son catalogue.

 

Le logiciel de contrôle et de supervision Syner-G

Le logiciel Syner-G (version Windows uniquement) est l’outil de configuration et de management des matériels Gefen. Il fonctionne avec tous les produits assurant un transport IP des images et certains éléments de la gamme via le port USB.

Le logiciel prend tout son intérêt avec les produits IP car installé sur un PC raccordé au même réseau que les équipements, il permet de gérer tous les extenders et récepteurs IP depuis un poste unique. Ils sont reconnus via une procédure automatique, soit en mode DHCP ou en IP statique dans le cas d’un plan d’adressage préconfiguré. Une fois les machines détectées, il est possible de les renommer en clair (nom de salle, emplacement, sources ou destinations…). Une fonction Show Me fait clignoter une diode sur l’appareil pour le repérer rapidement dans un rack.

La première fonction du logiciel Syner-G est d’assurer la mise à jour à distance des firmwares. Il sert à configurer tous les paramètres des interfaces, les résolutions, les réglages image, les adresses réseau, les espaces colorimétriques et ceux de l’interface web. Il affiche toutes ces informations selon une présentation identique à la fenêtre OSD de l’appareil ou à son interface web. Il permet aussi d’afficher les EDID, de les éditer, de les mémoriser ou de charger des versions spécifiques. Une dernière série de page-écran affiche la qualité des liaisons et les taux d’erreur des signaux.

Malgré la quantité d’informations disponibles et accessibles grâce à Syner-G, tous les éléments sont agencés dans des pages claires et logiques. Pour les matériels accessibles uniquement en USB, ce paramétrage se fait alors machine par machine et non de manière centralisée. Il existe une version simplifiée de Syner-G dédiée au paramétrage réseau des équipements, disponible sur iOS et Android.

Les produits Gefen sont distribués en France par EAVS Groupe.    

 

*Cet article est paru en intégralité, pour la première fois, dans Sonovision #5, pp. 44-45. Abonnez-vous à Sonovision pour avoir accès à nos articles complets dès leur sortie.

Tags associés :
EAVS Groupe Gefen Syner-G

Inscription newsletter

btn webtv

Dossier à la une

Dernières news / coups de coeur


LivreVR 300x300 A

SONOVISION PREMIUM PARTNERS

Pas d'éléments trouvés.
Retour en haut de page
Copyright 2011-2017 Génération Numérique. Tous droits réservés sitemap