L’Ecpad entame sa migration vers l’Ultra Haute Définition

Communication, Contenu // mercredi, 24 avril 2019 // Rédigé par Nathalie Klimberg

Depuis octobre 2018, le pôle de production audiovisuelle de l’Ecpad – Établissement de communication et de production audiovisuelle de la Défense – s’est équipé de six caméras de studio Panasonic AK-UC4000…

 

« Si l’Ecpad est une institution de plus de 100 ans, elle sait se moderniser et il était primordial pour nous d’être en capacité de produire en Ultra Haute Définition », explique en guise d’introduction Maxence Carion, réalisateur en chef et adjoint au chef du pôle production audiovisuelle de l’Ecpad. Son service représente l’un des trois pôles opérationnels de l’Ecpad, aux côtés du pôle de conservation et valorisation des archives, du pôle numérique et technique – et d’une école des métiers de l’image…

Maxence Carion nous présente l’unité événementielle de ce pôle qui gère plus de 300 missions par an, dont des films de commande, des magazines et des reportages photographiques, mais également participe à la couverture des opérations extérieures menées par les armées françaises. Il nous explique pourquoi et comment s’opère sa migration vers l’UHD…

 

 

Quelles sont les missions du pôle production audiovisuelle à l’année ?

« Chaque année, nous produisons une trentaine de captations (cérémonies, concerts…) pour le ministère des Armées ou la présidence de la République, dont une partie est télédiffusée. Il peut s’agir d’évènements nationaux ou régionaux pour lesquels nous allons réaliser un signal qui sera exploité par les chaînes en édition spéciale ou pour les journaux télévisés. On peut citer, par exemple, les obsèques nationales de Simone Veil aux Invalides ou plus récemment des cérémonies dans le cadre du centenaire de la Grande Guerre.

Parmi les événements les plus emblématiques que nous captons, il y a bien sûr la retransmission du défilé du 14 Juillet pour lequel nous produisons notamment des images embarquées à partir d’aéronefs que nous fournissons à TF1 ou à France Télévisions. Nos événements sont parfois retransmis par satellite en eurovision ou mondovision comme le 70e anniversaire du débarquement de Provence à bord du porte-avions Charles-de-Gaulle ou encore l’hommage aux victimes des attentats du 13 novembre en 2015. Parmi nos autres missions régulières, nous produisons aussi le Journal de la Défense, un format 26 minutes mensuel pour LCP.

L’année dernière, dans le cadre de la journée des blessés de l’armée de terre, nous avons géré notre direct le plus ambitieux ; il s’agissait de la captation d’un live de cinq heures avec trente caméras et un déploiement sur six sites en duplex. Ces images étaient diffusées sur un Facebook Live et mises à la disposition des chaînes de télévision… Pour ces déploiements de grande ampleur, nous sollicitons des prestataires extérieurs, tels qu’AMP-Visual TV ou Euromedia en renfort humain, matériel et logistique… ».

 

 

Pourquoi s’équiper en 4K et avec des caméras Panasonic ?

« Nous nous sommes équipés de caméras avec six AK-UC4000 susceptibles de livrer des images en UHD, mais pour le moment, nous continuons à produire en HD. Il s’agissait avant tout de renouveler un parc de matériel en fin de vie. Nos investissements s’amortissent sur une dizaine d’années, or si pour le moment les canaux de diffusion 4K sont encore rares dans le cadre de nos missions, la bascule vers l’UHD était devenue inéluctable…

L’équipe de notre atelier de maintenance a testé plusieurs types de caméras avant d’opter pour les AK-UC4000 qui se sont révélées être les outils de captation au meilleur rapport qualité prix au regard de nos conditions d’exploitation les plus régulières… Nous avions besoin d’un matériel en mesure d’assurer avant tout des captations live en extérieur ou en intérieur dans des conditions de basses lumières.

L’écoute des équipes Panasonic est aussi un plus pour la prise en compte de nos besoins et ces caméras sont, en outre, présentes chez la plupart des loueurs, ce qui va nous permettre de compléter notre parc très facilement lorsque nous devrons mettre en place des configurations supérieures à six caméras… »

 

 

Une première captation évènementielle lors des cérémonies commémoratives du centenaire de la Première Guerre mondiale…

Lors de la captation de la cérémonie d’hommage aux chefs militaires de la Grande Guerre aux Invalides en novembre dernier, le pôle production audiovisuelle a déployé huit caméras, dont quatre de studio Panasonic AK-UC4000, une grue de douze mètres et un steadicam. Cette configuration avait vocation à assurer une diffusion sur les réseaux sociaux et une mise à disposition des images aux médias après le direct.

« Nous avons ici eu l’occasion de tourner nos premières images en UHD, mais nous avons utilisé des optiques HD et nous sommes restés sur un master en HD. Ce choix nous a quand même permis d’observer un gain de qualitatif avec un piqué et donc des images bien supérieures », souligne Maxence Carion.

 

 

Quelles sont les prochaines étapes en termes d’investissement ?

« Nous allons, en 2019, devenir plus autonomes concernant les transmissions satellitaires, puisque nous allons acquérir une parabole nous permettant la diffusion de flux de directs sur les réseaux sociaux, alors que jusqu’à présent nous sollicitions régulièrement des prestataires tels que Globecast… Et dans une seconde phase, nous commencerons à remplacer les périphériques de nos cars-régies pour rendre ces derniers UHD-compatibles. »

 

 

Les moyens du pôle production audiovisuelle de l’Ecpad…

Le pôle compte 80 collaborateurs répartis entre une régie de production d’actualité basée à Balard, un département de pilotage des productions, un département de réalisation, un département dédié aux équipes et moyens de tournage et une unité de postproduction (avec onze stations de montage, deux studios de mixage son, cinq postes de trucage 2D/3D architecturés autour d’un serveur centralisé). Seul organisme du ministère des Armées disposant de moyens lourds de captation, le pôle dispose d’un car-régie vidéo et d’un car-régie son.

 

Article paru pour la première fois dans Sonovision #14, p.48-50. Abonnez-vous à Sonovision (4 numéros/an + 1 Hors-Série) pour accéder, à nos articles dans leur totalité dès la sortie du magazine.

btn webtv

Dossier à la une

  • Le défilé Balenciaga a été réalisé avec 81 sorties (MP), dans un hall de leds immersifs à 360°. DR

    La projection numérique, axe incontournable du spectacle vivant

    jeudi, 18 juillet 2019 // Rédigé par Emma Mahoudeau Deleva
    Il y a maintenant une dizaine d’années, l’Agence nationale la recherche (ANR) soutenait le projet « Virage », une plate-forme de recherches sur les nouvelles interfaces de contrôle et d’écriture répondant aux attentes des professionnels. En 2008, elle concluait que la mutation de la vidéo dans le spectacle vivant bénéficiait...

Dernières news / coups de coeur

SV app

SONOVISION PREMIUM PARTNERS

Pas d'éléments trouvés.
Retour en haut de page
Copyright 2011-2019 Génération Numérique. Tous droits réservés sitemap