Aptiko: pour un affichage dynamique interactif qui tienne compte de l'expérience utilisateur...

Communication, Publicité, Lieux Public // mardi, 08 novembre 2016 // Rédigé par Elsa Sepulveda

La start-up normande Aptiko entend révolutionner la relation entre le commerce et le consommateur. La solution conçue par Image-in est un outil d’édition web en temps réel permettant de piloter de façon personnalisée une flotte d’écrans interactifs. Jusqu’ici totalement passifs, les écrans, omniprésents dans les grands magasins, les centres urbains et dans tous les points de vente spécialisés, deviennent totalement interactifs et favorisent une relation nouvelle entre clients et marques.

 

Pour les consommateurs, fait remarquer Aptiko, « la frontière entre points de vente et espace de commerce en ligne n’existe pas ». Qu’il s’agisse de commander en ligne les produits qu’ils iront chercher au Drive, ou qu’ils « rebondissent » d’un produit vu en magasin vers un achat en ligne, ils s’inscrivent dans un continuum d’offres permanent.

L’e-commerce pèse aujourd’hui 1462 milliards de dollars (2015) soit 50% de plus qu’en 2012. Sa croissance ne s’accompagne pas, contrairement à ce qui était imaginé lors de son apparition, d’une disparition des points de vente physiques. Le commerce physique représente toujours 90% des actes d’achats. Mais les solutions numériques ouvrent un nouveau champ : l’acte d’achat, qui relève de la concomitance entre le désir et la présentation du produit, n’a plus besoin de la présentation physique du produit...

Aptiko permet de prendre la main sur le contenu des écrans qui entrent en contact avec les clients, et de leur proposer des interactions (pouvant aller jusqu’à un achat via un paiement mobile NFC) directement sur le point de vente. Un magasin n’a pas le produit désiré en stock ? Le client n’est pas perdu, il passe sa commande en ligne sur place. Une promotion forte est de nature à maximiser la fréquentation du point de vente ? Les clients la retrouvent sur tous les écrans, et peuvent en bénéficier y compris via l’achat virtuel. Une file d’attente un peu longue, un conseil que le vendeur ne peut donner, les écrans deviennent des ressources d’informations utiles et personnalisées…

« Les écrans interactifs vont révolutionner la manière de vivre l’expérience du point de vente, l’inscrivant dans la continuité de la vie numérique des individus. Au-delà, les pratiques des clients, via les écrans interactifs, permettront de mieux qualifier les profils et les produits à mettre en avant, territoire par territoire », assure Aptiko.

Par analogie, Aptiko se veut une sorte de « Wordpress » du commerce, il permet à une marque, à une enseigne, de développer une véritable stratégie éditoriale, localisée, pertinente et ultra-personnalisée, aussi simplement qu’un éditeur de blog. Avec Aptiko, l’écran interactif devient un accès illimité aux stocks des marques et aux univers des enseignes, une expérience dans laquelle la frustration n’a plus aucune place !

Aptiko sera lancé mondialement lors du CES 2017, du 5 au 8 janvier à Las Vegas. La jeune société normande fait partie des 450 start-up mondiales sélectionnées cette année par le CES. Elle s’adresse au marché de la grande distribution et de la distribution spécialisée, mais aussi à l’univers des smart-cities porteuses de stratégies d’implication citoyenne. Son secteur d’intervention est celui de la PLV (Publicité sur lieu de vente), qui pèse déjà 1,3 milliard d’euros en France et se trouve en constante augmentation.

« La PLV se porte bien, elle fait la différence dans les points de vente, mais il lui manquait les moyens de s’inscrire dans le parcours continu des clients, entre smartphone, tablette et magasin. Aptiko est la première solution au monde à créer un pont réel et profitable entre point de vente et univers de vente virtuels », conclut la start-up.

Inscription newsletter

btn webtv

Dossier à la une

  • Sur la place des Terreaux, Pixel n’Pepper va proposer Enoha fait son cinéma : le voyage d’une petite fille et de son chat dans l’histoire du 7e art. © Nathanaëlle Picot - Pixel n’Pepper

    Quand cinéma et mapping se rejoignent à la Fête des Lumières

    jeudi, 11 janvier 2018 // Rédigé par Gwenaël Cadoret
    Finis les chapelets d’effets spéciaux. De plus en plus de studios construisent leurs projets de mapping comme de véritables courts-métrages. Incarnation, effort sur la narration, tout est fait pour répondre aux attentes d’un public de plus en plus exigeant. Une « nouvelle vague » qui s’empare de la Fête des Lumières. Une...

Dernières news / coups de coeur


LivreVR 300x300 A

SONOVISION PREMIUM PARTNERS

Pas d'éléments trouvés.
Retour en haut de page
Copyright 2011-2018 Génération Numérique. Tous droits réservés sitemap