PiXii s’est fait l’écho du lancement de PXN Expo

Communauté // mercredi, 16 octobre 2019 // Rédigé par Annik Hémery

Laurence Bagot, secrétaire générale de ce réseau de producteurs d’œuvres diffusées in situ et cofondatrice de Narrative, revient sur les enjeux posés par ce mode de diffusion émergent dont le Parcours d’expériences immersives et innovantes (La Rochelle, 24 au 27 juin) s’est fait l’écho.

 

Sonovision : Pourquoi avoir créé le collège PXN Expo ?

Laurence Bagot : L’association PXN fondée en 2015 regroupe les producteurs de contenus multimédia et innovants. Il nous a semblé important que les producteurs investis dans la médiation muséale soient aussi regroupés au sein d’une association qui les représente auprès des commanditaires publics comme les musées, les lieux de patrimoine et tous les organismes faisant partie de l’écosystème des marchés publics.

 

Sonovision : En quoi ce marché diffère-t-il de la commande audiovisuelle ?

L.B. : Les relations contractuelles ne sont pas les mêmes. Quand nous travaillons pour un diffuseur, nous intervenons en tant que producteurs délégués. Avec les commanditaires publics, nous devenons des prestataires et nous nous coupons de nos productions. Nous souffrons tous par ailleurs du système actuel d’appel d’offre public qui omet souvent de préciser le cadre budgétaire. Nos sociétés se fragilisent beaucoup avec ces systèmes de commande publique. Nos interlocuteurs en souffrent aussi. Depuis mars 2019, nous sentons de leur part une envie de collaborer et de travailler ensemble au futur de la profession. Mais c’est une construction compliquée qui implique les directions financières et juridiques des institutions.

Sonovision : Le lancement de PXN Expo est concomitant à celui de XPO (Fédération des concepteurs d’exposition)...

L.B. : Ce n’était pas prémédité ! Initiée par la scénographe Adeline Rispal, la fédération XPO regroupe sept associations de concepteurs d’expositions : celles des muséographes, des scénographes, des producteurs, des éclairagistes, les syndicats et PXN. L’idée est de mettre en commun nos bonnes pratiques et de les promouvoir. L’apparition de ce groupement est un signe de bonne santé, mais aussi d’une certaine fragilisation de notre filière.

 

* Parmi les sociétés membres de PXN Expo : Akken, Bachibouzouk, Cent Millions de Pixels, Le Crabe Fantôme, Dik Dak, Drôle de Trame, Escalenta, Fleur de Papier, Lucid Realities, Mosquito, Narrative, Nova Pista, Les Poissons Volants, Sim & Sam, Small Bang.

 

Extrait de l’article paru pour la première fois dans Sonovision #16, p.20-24. Abonnez-vous à Sonovision (4 numéros/an + 1 Hors-Série) pour accéder, à nos articles dans leur totalité dès la sortie du magazine.

Tags associés :
PiXii 2019 PXN Expo

btn webtv

Dossier à la une

  • En haut-Avec leur bague de verrouillage, les connecteurs BNC offrent des liaisons plus fiables. ©RM Computertechnik. En bas-Les câbles HDMI sont limités à une longueur de quelques mètres et leurs connecteurs dépourvus de système de verrouillage. ©CMPLE

    Privilégier la liaison SDI par rapport au HDMI

    jeudi, 14 novembre 2019 // Rédigé par Pierre-Antoine Taufour
    Sur le marché des équipements vidéo «corporate», de nombreux matériels sont équipés d’entrées/sorties soit SDI, soit HDMI, et parfois les deux. La liaison SDI et ses déclinaisons HD-SDI puis 3G-SDI, équipée de connecteurs BNC, sont systématiquement implantées dans les environnements «broadcast» car...

Dernières news / coups de coeur

SV app

SONOVISION PREMIUM PARTNERS

Pas d'éléments trouvés.
Retour en haut de page
Copyright 2011-2019 Génération Numérique. Tous droits réservés sitemap