Satis Screen4All 2018 : faciliter les rencontres, impulser la création...

Communauté // mardi, 30 octobre 2018 // Rédigé par Nathalie Klimberg

Réunis pour la première fois l'année dernière, le Forum Screen4All et le Satis ont donné naissance au plus grand rendez-vous de l’audiovisuel francophone consacré aux écosystèmes de la télévision, du cinéma, de la communication et de l’intégration. il se déroulera de nouveau les 6 et 7 novembre prochains sur les Docks de Paris à Saint-Denis, lieu emblématique des industries techniques et de la création pour le paysage audiovisuel. Stephan Faudeux, organisateur de cet évènement, nous présente les orientations d’une édition qui se fait le carrefour de présentation de tous les écosystèmes audiovisuels...

 

Mediakwest : Avant de nous présenter l’édition à venir, pouvez-vous nous dresser un bilan de l’édition précédente ?


Stephan Faudeux : Le Satis-Screen4All représente l’événement français le plus important, tant par la diversité des solutions proposées que par le nombre et le profil des visiteurs. Nous ne sommes pas dans la course aux chiffres, toutefois le salon a connu une croissance de 30 % du visitorat en 2017 ; il s’agit donc d’un moment privilégié de rencontre et d’échange pour une communauté grandissante. Tout au long de l’année, les professionnels ont accès à des informations via les médias ou via des recherches Internet ; mais le Satis reste, pour ceux qui ne vont pas sur les événements internationaux, la meilleure occasion de découvrir des nouveautés (matériels, logiciels et services), de rencontrer des fournisseurs et d’autres professionnels, tout en participant à des conférences qui contribuent à s’informer et se former. Nos visiteurs et exposants ont vraiment envie d’être là et c’est notre rôle de faciliter leur rencontre !

 

M : Quelles seront nouveautés de l’édition de novembre 2018 ?


S.F. : Un salon doit se réinventer en permanence. Pour cette édition, le Satis s’adresse aux professionnels qui interviennent dans la chaîne de création, de production et de distribution des contenus audiovisuels de tous types. Nous allons notamment, sur l’un des espaces (le dock Eiffel), mettre en scène les entreprises dont l’offre de matériel ou de services est particulièrement orientée communication et intégration audiovisuelle. Une partie importante du visitorat du Satis appartient au monde du corporate, des entreprises et
les solutions qui leur sont destinées intéressent de plus en plus les professionnels de l’audiovisuel et du broadcast, il nous semble donc naturel de pousser le curseur dans cette direction, tant au niveau des conférences que de l’exposition. C’est d’ailleurs, quelque part, un retour aux sources puisque le Satis, qui en est à sa 36e édition, était à l’origine développé en grande partie autour des thématiques de l’entreprise !

La nouvelle édition sera aussi marquée par 
la volonté d’optimiser l’expérience visiteur et d’accroître les opportunités business avec la mise en place d'une App qui facilite le networking et la prise de rendez-vous en amont, ceci grâce à une collaboration avec Swapcard. Le Satis Screen4All est naturellement un point de rencontre relationnel, mais il existe des moyens de faciliter et multiplier les échanges : nous allons mettre en place une application mobile qui permettra de prendre des rendez-vous avec les exposants et inversement. Cette application permettra aussi de mieux planifier sa journée de conférences.

 

M : Justement, les conférences représentent un temps fort du salon, quels sont les enjeux ?


S.F. : Pour construire cette programmation, nous nous sommes entourés d’experts. Nous avons mis en place un comité de programmes avec des professionnels du PAF d’horizons
 et de sensibilités différentes. Nous les avons écoutés et leurs visions complémentaires nous ont permis de mettre sur pied ce programme 2018.
 Le cycle des conférences, qui sont gratuites, est plutôt dense puisqu’il se déclinera sur six salles en parallèle !

Je ne peux lister toutes ces conférences et ateliers car il y en a plus de 50, mais voici toutefois un aperçu : « Comment tourner
 en conditions extrêmes », « La VR made in France », « Les femmes dans les métiers de l’audio », « Player, mélangeur dans le cloud », « Captation grand capteur en ction, quelles incidences sur la narration ? », « La saison 4 du Bureau des légendes », « Captation des réunions, conférences et cours », « Virtualisation et streaming », « Making of de Dilili à Paris »...

Pour ceux qui hésiteront entre plusieurs conférences, il restera l’option de les visionner en streaming sur le site Internet puisqu’elles seront mises en ligne quelques jours après le salon.

Nous avons par ailleurs imaginé une journée dédiée à la protection des contenus, le 6 novembre. Celle-ci abordera la sécurité, la protection des contenus, mais aussi les réglementations pour la protection des données. De nouvelles problématiques se font jour pour les éditeurs, les diffuseurs, les propriétaires de contenus, les chaînes OTT, qui se trouvent confrontés à des menaces de plus en plus importantes, visant l’essence même de leurs revenus. Il devient, entre autres, crucial de prendre toute la mesure de la cyberpiraterie...

 

M : Quels seront les temps forts 2018 ?


S.F. : Chaque année les produits et services les plus innovants sont révélés par les Trophées Satis. En 2018, une nouvelle catégorie fait
son apparition : il s’agit de « Projet », qui vise à soutenir un projet dans sa globalité et les entreprises qui ont œuvré à sa réalisation.
 Un nouveau trophée récompensera aussi une personnalité pour l’ensemble de sa carrière.

La soirée de remise des Trophées se fait conjointement à celle du 360 Film Festival, qui représente la plus belle illustration de notre 
« base line » : les innovations au service de la création...

Pour sa quatrième édition, le 360 Film Festival élargit ses horizons et ouvre de nouvelles catégories aux côtés de la Vidéo VR/360 : la réalité virtuelle, la réalité augmentée et les grands formats rejoignent la compétition. Nous souhaitons nous faire la vitrine de davantage de formes narratives et technologies autour de l’immersion ; cette approche nourrira, nous l’espérons, la vision créative des talents, auteurs et réalisateurs, qui nous rendent visite !

Le sport, qui est très présent sur cette édition via les conférences, sera aussi particulièrement en haut de l’affiche. Le 7 novembre, dans le cadre de la présentation de prototypes développés lors d’un hackathon autour du thème « Nouvelles expériences spectateurs : sport & territoire ». Ce hackathon, baptisé Human2Sport, sera initié par nos partenaires : le Pôle Média Grand Paris Plaine Commune avec Orange, et se déroulera du 5 au 7 novembre à la MSH Paris Nord. Nous aurons aussi, la veille, une conférence exceptionnelle en partenariat avec le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis intitulée « L’e-sport aux JO, un projet de longue haleine ».

... Et, bien évidemment, la nocturne aura aussi son lot de surprises car, cette année, les exposants semblent bien décidés à rivaliser de créativité pour attirer les visiteurs sur leur stand !

 

* Article paru pour la première fois dans Sonovision #12, p.26-27. Abonnez-vous à Sonovision (4 numéros/an + 1 Hors-Série) pour accéder, à nos articles dans leur totalité dès la sortie du magazine.

btn webtv

Dossier à la une

  • © DR

    Vidéoprojecteurs – Choisir la bonne technologie (partie II)

    jeudi, 13 décembre 2018 // Rédigé par Antoine Gruber
    Après avoir porté notre attention surle choix de l’écran (partie I), nous nous intéressons ici aux deux technologies principales que sont les transducteurs LCD et DLP, ainsi qu’à l’offre en matière d’éclairage, de résolutions et de formats. Les vidéoprojecteurs utilisent aujourd’hui deux technologies...

Dernières news / coups de coeur


LivreVR 300x300 A

SONOVISION PREMIUM PARTNERS

Pas d'éléments trouvés.
Retour en haut de page
Copyright 2011-2018 Génération Numérique. Tous droits réservés sitemap