Only OOH, les premières rencontres de l’affichage

Communauté // vendredi, 24 février 2017 // Rédigé par Pierre-Antoine Taufour

Onze partenaires spécialisés dans l’affichage extérieur (Out Of Home) se sont associés pour organiser le 1er décembre 2016 à Paris les premières rencontres de l’affichage. Elles ont réuni plus de 150 participants pour une journée d’échanges entre imprimeurs, régies d’affichage, agences de communication, prestataires techniques, afin de réfléchir sur les mutations actuelles de ce support de publicité.*

 

Comme toutes les activités de communication, l’affichage extérieur est face à une véritable révolution technologique avec l’arrivée du numérique. Les panneaux avec leurs affiches collées ou déroulantes voient arriver les murs à Led et autres écrans numériques.

La journée a démarré par une présentation de la situation sous l’angle économique. Après une baisse significative en 2009, le marché publicitaire en France a retrouvé son niveau antérieur avec un montant d’environ 12 milliards d’euros. Mais la répartition entre les supports a subi d’importants bouleversements : développement d’Internet qui atteint un niveau comparable à la TV, pourtant enrichi des chaînes de la TNT, forte diminution de la presse écrite.

Pour l’affichage extérieur, la situation reste stable sur le plan des résultats. Il reste le seul média visible en situation de mobilité. Mais ses promoteurs redoutent l’arrivée des smartphones, de plus en plus consultés à l’extérieur de la maison. Sans parler, dans un futur plus lointain, des voitures autonomes dans lesquelles les passagers ou le conducteur n’auront plus besoin de regarder la route.

 

Les affiches face aux panneaux numériques

Face à l’arrivée des dispositifs d’affichage à Led, la profession est traversée par la querelle habituelle des anciens et des modernes. « Une affiche, c’est jamais en panne ! », soutiennent les uns. Le nombre de panneaux d’affichage traditionnel reste beaucoup plus élevé que les écrans à Led, sans doute à cause de l’investissement qu’ils représentent. La proximité des affiches avec les surfaces commerciales permet d’organiser des campagnes plus ciblées couplées avec des promotions. La permanence du message renforce son impact, contrairement à des écrans animés avec des contenus toujours fugaces.

Mais lors d’une table ronde, des représentants de collectivités locales ont mis en avant l’intérêt des panneaux numériques, car ils facilitent l’alternance de messages commerciaux et de contenus d’informations pour les usagers. La souplesse de la programmation horaire est un atout pour adapter les contenus en fonction du public présent et de ses centres d’intérêt. Des dispositifs de localisation et de dialogue avec les smartphones, encore expérimentaux, laissent augurer une possible complémentarité entre panneaux numériques et terminaux mobiles.

Les onze sociétés organisatrices de l’événement ont présenté leurs activités et leurs produits. Parmi celles centrées sur la diffusion numérique et l’affichage à Led, nous en avons retenu quatre.

 

L’iGirouette pour trouver son chemin

Panocolor conçoit et fabrique du mobilier urbain et des supports d’affichage. La société collabore avec Aplus, spécialiste de l’informatique industrielle, pour élargir son offre au numérique. Divers modèles de panneaux d’information reçoivent des écrans LCD de 42 à 85 pouces. Le catalogue d’Aplus comprend également des écrans tactiles, des bornes interactives, des totems et des terminaux point de vente.

Depuis 35 ans, Charvet Digital Media conçoit, fabrique et installe des dispositifs d’affichage électronique. Elle a installé plus de 2 000 écrans à Led, principalement dans les collectivités, le commerce de détail et auprès de grands comptes (Auchan, Leclerc, Carrefour…). La société a profité de la journée OOOH pour présenter sa dernière nouveauté, l’iGirouette. Il s’agit d’une flèche lumineuse à Led orientable, dont le contenu et la direction s’adaptent en fonction de la demande du passant à la recherche de son chemin, recherche qu’il transmet via son smartphone.

Le groupe Prismaflex est un fabricant de panneaux d’affichage et de mobilier urbain. En 2007, il a créé Prismatronic, une filiale spécialisée dans la conception et la fabrication des panneaux à Led. Afin de répondre au mieux aux demandes des clients, toute la conception est assurée en France. Pour rester compétitif, la fabrication est assurée par Prismachina, une autre filiale située en Chine. La gamme se décline en plusieurs séries : indoor, outdoor, selon l’origine des Led et en fonction des modes de supervision des équipements.

Daktronics est un fabricant américain de panneaux d’affichage à Led. Il propose des systèmes pour les magasins, les centres commerciaux et l’affichage urbain. L’entreprise procède à l’étude d’implantation, conçoit et fabrique les panneaux, ainsi que tous les accessoires et supports de fixation. Grâce à ses outils informatiques de supervision, elle en assure le contrôle et la maintenance.

 

* Article paru pour la première fois dans Sonovision #6, p.16. Abonnez-vous à Sonovision pour accéder à nos articles dans leur totalité dès la sortie du magazine.

btn webtv

Dossier à la une

  • Les caméras PTZ, outils adaptés aux plateaux de web TV © Nathalie Klimberg

    Les caméras PTZ, outils adaptés aux plateaux de web TV

    jeudi, 28 novembre 2019 // Rédigé par Pierre-Antoine Taufour
    La caméra est le premier élément de la chaîne de production d’une émission TV. Pour la captation d’un plateau en mode multicam, elle doit être pourvue de plusieurs fonctions spécifiques. Avec la miniaturisation des capteurs et l’intégration mécanique de l’objectif, les caméras de plateau d’entrée de gamme ont évolué vers...

Dernières news / coups de coeur

SV app

SONOVISION PREMIUM PARTNERS

Pas d'éléments trouvés.
Retour en haut de page
Copyright 2011-2019 Génération Numérique. Tous droits réservés sitemap